Alors que l’ OM étincelle cette saison, Jacques-Henri Eyraud n'est pas vraiment en sécurité. Surtout quand le président de l’ Olympique de Marseille est menacé de mort sur Twitter. Mais sa réaction ne s’est pas fait attendre.

OM : Jacques-Henri Eyraud menacé de mort sur Twitter

Un supporter de l’ OM ne voudrait plus se contenter de siffler régulièrement Jacques-Henri Eyraud au Vélodrome. Pour ce fan, il faudrait désormais passer à autre chose pour manifester son désaccord avec la politique du président marseillais, à savoir l’assassinat de ce dernier. Une méthode radicale et ignoble que le supporter de l’ Olympique de Marseille a clairement prônée sur Twitter.

« Qui est vraiment chaud pour aller à La Commanderie (centre d'entraînement de l'OM, NDLR), attendre que JHE sorte, on le suit, et on le bloque, sac sur le tête, scotch sur la bouche, trois balles dans la tête, noyé au large avec 50kg de chaînes aux pieds », disait en effet son tweet avec le mot-clef "#PrimeSurLaTeteDeJHE" et dont l’AFP a eu connaissance.

Eyraud prêt à porter plainte contre l’auteur du tweet

Face à cette menace de mort qui mentionnait clairement son adresse à Marseille et divulguée par L’Equipe, Jacques-Henri Eyraud a réagi rapidement. Le dirigeant olympien a déclaré qu’il porterait plainte ce jeudi.

Une réaction dont les premiers effets se font déjà sentir. L’auteur du tweet l’a retiré des réseaux sociaux et a présenté ses excuses. Le supporter a assuré qu’il n’attenterait jamais à la vie du président marseillais et que sa colère se limiterait à un simple « boycott du stade Vélodrome et des produits de l'OM ».