PSG : AS Monaco, Ménès décrypte la victoire du Paris SG

Pierre Ménès s'étonne que le PSG soit toujours nul, même quand il gagne.
Par ALEXIS
Publié le 16 janvier 2020 à 15:20 | mis à jour le 16 janvier 2020 à 15:20

Dans son analyse sur le match remporté par le PSG face à l'AS Monaco (4-1) au Stade Louis-II, Pierre Ménès a fait un constat récurrent qui l’agace finalement.

« Dans tous les cas, le PSG est nul », s'étonne Pierre Ménès

Le PSG avait été accroché par l’AS Monaco (3-3) au Parc des Princes, lors de la 20e journée de Ligue 1, dimanche. Trois jours plus tard, l’équipe de Thomas Tuchel a infligé une lourde défaite à la même équipe de Robert Moreno (4-1), au Stade Louis-II.

Une victoire qui a fermé, pour un temps, la bouche aux détracteurs de l’équipe de la capitale. L’incapacité des Parisiens à défendre ensemble, avec les 4 fantastiques, avait été pointée du doigt dans les critiques pour avoir encaissé trois buts contre Monaco à Paris. Pierre Ménès ne comprend plus rien aux critiques sur le Paris Saint-Germain. Il s'étonne que l'équipe soit toujours jugée nulle, même quand elle gagne.

« C’est drôle parce qu’après le match de dimanche, j’avais l’impression qu’on venait de vivre un drame national. Pour schématiser, quand Paris met cinq buts à son adversaire, Paris écrase la Ligue 1, il n’y a pas de suspense et c’est nul. Et quand une équipe a l’outrecuidance de bien jouer au Parc, Paris est nul. Donc dans tous les cas, Paris est nul », a commenté le journaliste de Canal+ sur son blog.

La solution du PSG pour mieux faire jouer les 4 fantastiques ensemble

En effet, Thomas Tuchel a su tirer les enseignements du nul concédé contre l’AS Monaco à domicile. Selon le chroniqueur sportif, le repositionnement d’Angel Di Maria (l'un des 4 fantastiques) un peu plus bas a été positif.

« Positionné plus bas, on a vu un Di Maria qui défend, qui tacle et qui délivre une magnifique passe décisive sur le premier but. Le Paris SG a peut-être trouvé la solution pour faire jouer les quatre fantastiques ensemble, avec ce recul de Di Maria au milieu », a fait remarquer Pierre Ménès.

Rappelons que Kylian Mbappé a réussi un doublé (24e et 90e+1), Neymar a marqué sur penalty (45e+2) et Sarabia a aussi inscrit un but (72e). Tiémoué Bakayoko avait réduit le score pour les Monégasques (3-1, 87e). À noter que le PSG est leader avec désormais 8 points d'avance sur son dauphin, l' OM.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp
Joueurs et Clubs