Mercato ASSE : Claude Puel va-t-il se séparer de Kolodziejczak ?

Timothée Kolodziejczak, défenseur de l' ASSE.

Claude Puel a justifié la mise à l’écart de Timothée Kolodziejczak à l' ASSE. Il est reproché à ce dernier son manque d’engagement à l’entrainement. Et à 11 jours de la fermeture du mercato hivernal, l’hypothèse d'un renvoi du défenseur est évoquée.

Kolodziejczak écarté du groupe de l' ASSE pour longtemps ?

Claude Puel n’a pas du tout été tendre avec Timothée Kolodziejczak, après la victoire de l’ ASSE sur le Paris FC en 16e de finale de la Coupe de France (3-2). Il a laissé entendre qu’il n’apprécie pas du tout l’état d’esprit du polyvalent défenseur. Il a même prononcé la mise à l’écart de ce dernier.

« Vous allez le voir de moins en moins. Pourquoi ? Parce que je veux garder le bon état d'esprit de l'équipe comme j'ai vu contre le Paris FC. Vous en tirez les conclusions que vous voulez », a déclaré l’entraineur de l’AS Saint-Étienne, après la qualification de son équipe en 8e de finale.

Ce lundi, Le Progrès donne plus de détails sur l’attitude du natif d'Arras qui a agacé l’encadrement technique stéphanois. « En réalité, le staff des Verts reprocherait à Timothée Kolodziejczak un manque d’investissement aux entrainements. Plusieurs fois, le défenseur aurait été prié de se mettre au travail, visiblement en vain », a écrit le quotidien régional.

« Cette fois, la fracture semble totale et au-delà des performances sportives, Claude Puel n’apprécierait pas les états d’âme du joueur », a précisé la source, dans son explication. Il faut rappeler que le coach des Verts préfère désormais les jeunes Harold Moukoudi (22 ans) et évidemment Wesley Fofana (19 ans) à Timothée Kolodziejczak (28 ans).

L'option d'achat de Kolodziejczak remis en cause ?

Les dirigeants des Verts ont pourtant fait des pieds et des mains pour obtenir un deuxième prêt de Timothée Kolodziejczak. Cela, à quelques jours de la fermeture du marché des transferts de l’été dernier. Un prêt assorti d’une option d’achat fixée à 4,5 millions d'euros. Roland Romeyer avait même apprécié l'engagement du défenseur lors de son retour dans le Forez.

« Nous sommes très heureux que Timothée Kolodziejczak poursuivre l'aventure avec nous. Il a montré tout son attachement à l'AS Saint-Étienne alors que les négociations avec les Tigres de Monterrey se sont révélées plus longues que prévu. La saison dernière, Timothée est rapidement devenu un cadre du groupe professionnel. C'est un joueur qui fait l'unanimité grâce à ses qualités techniques, son engagement et son expérience », s'était enflammé le président du Directoire de l' ASSE.

De ce fait, la mise à l’écart de l’arrière de 28 ans pourrait contrarier la haute direction de l’ ASSE. Le technicien français en est sans doute conscient. Mais, c’est bien lui le manager général du club. Et sous cette casquette, Claude Puel peut bien prendre une sanction contre le défenseur prêté par les Tigres UANL du Mexique. Mais pas jusqu’à renvoyer le joueur à Monterrey ou à remettre son option d'achat en cause. Car un contrat de deux saisons, au terme du prêt de Timothée Kolodziejczak, a été inclus dans l'accord entre les deux clubs.

Notons que Timothée Kolodziejczak a joué 11 matchs de Ligue 1, dont 10 comme titulaire. En Ligue Europa, il a été titulaire 6 fois en autant de matchs, lors de la phase de poule.


Par ALEXIS
Publié le 20 janvier 2020 à 16:30 | mis à jour le 20 janvier 2020 à 16:30

Facebook
Twitter
email
Whatsapp