OM Mercato : Fabrice Lamperti au secours de Jacques-Henri Eyraud

OM : Eyraud pris entre deux situations opposées

L’ OM traverse des difficultés économiques depuis plusieurs mois. Une situation dans laquelle l’ Olympique de Marseille pourrait commencer à sortir en vendant quelques uns de ses joueurs majeurs dès cet été. Mais est-ce vraiment la solution pour mettre fin à la crise ?

L’ OM conseillé de ne pas vendre cet hiver ?

L’ OM vit actuellement un conflit de priorité entre le financier et le sportif. Dans le dur avec des finances dans le rouge, l’ Olympique de Marseille se porte plutôt bien sur le plan sportif (2e de Ligue 1, qualifié pour les 8es de finale de la coupe de France).

Une performance dont Morgan Sanson est certainement l’un des grands acteurs. D’où de possibles intérêts de gros clubs européens pour le milieu de terrain olympien.

Mais l’ OM serait bien inspiré de ne pas considérer une offre de 30 millions d’euros pour l’ancien Montpelliérain. C’est le conseil que donne Fabrice Lamperti sur Football Club de Marseille.

Selon le journaliste de La Provence, il n’est pas exclu que Morgan Sanson soit convoqué en équipe de France cette année. Ce qui augmenterait sa valeur marchande. Jacques-Henri Eyraud et son staff regretteraient alors une vente avant une éventuelle convocation du joueur en sélection.

Priorité accordée au projet financier ?

Mais hélas, le projet financier semble avoir la priorité, comme toujours. Et Fabrice Lamperti est le premier à reconnaître que ses propres conseils pourraient ne pas tenir face à la nécessité de renflouer les caisses de l’ OM.

Cela avait déjà été le cas avec le transfert de Dimitri Payet à West Ham, à l’été 2015. Vincent Labrune, alors président de l’ Olympique de Marseille, avait été obligé de vendre le Réunionnais pour renflouer les caisses.

Ce qui, selon le confrère, était déjà une erreur. Car cela n’a pas permis de mettre fin au déficit, que l’administration Eyraud tente toujours de réduire.


Par Loua Joel
Publié le 20 janvier 2020 à 17:10 | mis à jour le 20 janvier 2020 à 20:17

Facebook
Twitter
email
Whatsapp