PSG - Ligue 1 Conforama : Pourquoi tant de blessés ?

psg, les joueurs blessés

Une liste de blessés à n’en point finir, c’est le quotidien du Paris Saint-Germain. Hier encore, à l’occasion des 16e de finale de la coupe de France, plus de six joueurs étaient indisponibles. Un constat qui relance le débat autour de l’efficacité du staff médical du PSG.

Le staff médical n’est-il pas suffisamment efficace ?

Edinson Cavani, Thomas Meunier, Juan Bernat, Marco Verratti, Marquinhos, Thilo Kehrer, Adil Aouchiche et Tanguy Kouassi, depuis le début de cette saison, le club de la capitale connait des coups durs. Une cascade de blessures qui soulèvent des questions, forcément, et entraîne son lot de critiques au sein des observateurs internationaux du ballon rond. On se souvient qu’en Août 2019, des tensions en interne entre le staff technique de Thomas Tuchel et le staff médical de Christophe Baudot avaient été soulignées. Le second reprochait au premier de ne pas être assez consulté dans la prévention des blessures. La préparation physique d'avant-saison mise en place par Rainer Schrey aurait aussi été pointée du doigt, comme les charges de travail.

Bien plus, certains joueurs s’étaient également plaints de la lourdeur de certaines journées, quand d'autres répondent que cette préparation estivale est censée permettre au groupe d'être au top pour la fin février début mars, quand les échéances européennes importantes arrivent.

Quel impact pour l’équipe du PSG ?

Cette série de blessures peut entraîner de nombreuses conséquences néfastes sur les ambitions du club. Le 18 février prochain, paris devra croiser le fer avec le Borussia Dortmund, à l’occasion des huitièmes de final de la ligue des champions. Thomas Tuchel et son staff devraient commencer par vaincre les blessures qui s’apparentent de plus en plus à un adversaire de taille.

Par ailleurs, mentionnons que beaucoup de joueurs du prestigieux club de la capitale devront prendre part à la prochaine édition de l’Euro. À cet effet, il faudra veiller au grain sur l’état des joueurs afin d’éviter toutes surprises désagréables, les cas Sissoko et Payet en restent de parfaits exemples avant la coupe du monde 2018.


Par Julien D
Publié le 21 janvier 2020 à 00:55 | mis à jour le 21 janvier 2020 à 07:21

Facebook
Twitter
email
Whatsapp