ASSE : Claude Puel, Kolodziejczak lui rend coup pour coup !

Timothée Kolodziejczak a répondu aux attaques de Claude Puel

Quatre jours après les critiques émises par Claude Puel sur l'état d'esprit affiché actuellement par Timothée Kolodziejczak, le défenseur de l'ASSE a souhaité à son tour prendre la parole. Et sa réponse est pour le moins cinglante...

L'incompréhension totale de Kolodziejczak !

Écarté du groupe de l'ASSE après la défaite des Verts le 30 novembre dernier sur la pelouse du Stade Rennais, Timothée Kolodziejczak vit une période extrêmement compliquée. Victime de ses performances moyennes du début de saison et dépassé dans la hiérarchie par le jeune Wesley Fofana, le joueur formé à l'OL vient en plus d'être l'objet de critiques de la part de son entraîneur Claude Puel, ce dernier assurant qu'il jouerait de moins en moins.

Touché et déçu par les paroles d'un entraîneur qui l'avait lancé dans le grand bain à Lyon et l'avait également recruté à l'OGC Nice ("Nous avons toujours entretenu une bonne relation"), le défenseur central ou latéral gauche de 28 ans a tenu à répondre publiquement aux attaques de Claude Puel dans un entretien accordé à L'Equipe. Et dire qu'il n'est pas d'accord avec son coach est un euphémisme.

"Je n'accepte pas qu'il remette en cause mon intégrité professionnelle. Dire que je suis laxiste, avare de mes efforts alors que je travaille au quotidien afin de me trouver dans les meilleures conditions fait de la peine à mon entourage. Je suis droit dans mes pompes [...] Il n'y a pas de communication. Il ne m'a pas donné les raisons de ma mise sur le banc après Rennes. Je ne comprends pas. Je suis impliqué, je ne triche pas. Je ne suis pas un branleur", affirme avec force le joueur prêté par les Tigres de Monterrey.

Un départ ? Kolodziejczak n'y pense même pas

Pas du tout enclin à faire le premier pas vis-à-vis de son coach - "Cela n'a pas lieu d'être. Parler pour dire quoi ? Franchement..." - Timothée Kolodziejczak ne compte cependant pas lâcher l'affaire et compte bien redevenir un joueur important pour les Verts, écartant ainsi la possibilité d'un départ cet hiver.

"Si j'ai tous mis en oeuvre pour revenir ici, ce n'est pas pour repartir en janvier, mais pour faire évoluer le club [...] Je vais faire le dos rond et on va voir. Je ne suis pas là pour clasher. Il peut se passer beaucoup de choses", conclut Kolodziejczak.

Pour rappel, une option d'achat obligatoire de trois ans avait été incluse dans la transaction opérée cet été entre les dirigeants stéphanois et ceux du club mexicain.


Par Nicolas Gauthier
Publié le 22 janvier 2020 à 07:44 | mis à jour le 22 janvier 2020 à 07:46

Facebook
Twitter
email
Whatsapp