Bordeaux : Paulo Sousa déçu du mercato pauvre des Girondins

Paulo Sousa, entraineur des Girondins de Bordeaux. Publié le 01 février 2020 à 14:38

Espérant des renforts de taille cet hiver, Paulo Sousa n’a finalement pas été entendu par les dirigeants des Girondins de Bordeaux. Et le technicien portugais est dépité.

Bordeaux : Paulo Sousa va devoir se contenter de Ruben Pardo et Oudin

Le mercato de l’hiver a refermé ses portes le vendredi 31 janvier à minuit. Au rayon des arrivées, Bordeaux enregistre Rémi Oudin (23 ans), Issouf Sissokho (18 ans) et Ruben Pardo (27 ans). Recruté au Stade de Reims, le premier a signé pour 4 saisons et demie.

Quant au deuxième, il a été prêté par le FC Derby, pour une saison et demie, avec une option d’achat. La dernière recrue est en provenance de la Real Sociedad. Mais le milieu relayeur espagnol n’était pas la priorité Paulo Sousa selon L’Équipe.

Le club au scapulaire a cependant transféré Aurélien Tchouaméni à l’AS Monaco pour 20 M€, jeudi. L’ailier brésilien Jonathan Cafu est également parti de Bordeaux, libre, en janvier. Il s’est engagé avec Al-Hazem en Arabie Saoudite. Et ce n’est pas tout ! Yassine Benrahou a été prêté au Nîmes Olympique avec une option d’achat, Raoul Bellanova à l’Atalanta Bergame pour 18 mois, avec une option d’achat, et Thomas Carrique a été envoyé à l’UD Logroñés (D2 espagnole).

Il faut préciser que les quatre derniers n’avaient pas de temps de jeu. Cafu a fait 3 apparitions en Ligue 1 lors la première moitié de la saison. Benrahou a disputé 6 matchs de Ligue 1. Bellanova et Carrique ont pris part chacun à un match en championnat.

Le message couperet d'Eduardo Macia à Paulo Sousa

Toutefois, la réduction de l’effectif (par conséquent de la masse salariale) et le transfert de Tchouaméni étaient prévus pour renflouer les caisses du club. Quoique Paulo Sousa est déçu de ne pas pouvoir renforcer son équipe. Surtout après les départs de nombreux joueurs l’été dernier, dont Jules Koundé (FC Séville), Zaydou Youssouf (ASSE), Valentin Vada (UD Almeria), Sergi Palencia (ASSE), Younousse Sankharé…

« Eduardo Macia m'a appelé à 23h35 (jeudi nuit, ndlr) et m'a dit qu'il n'y aurait pas de renfort », a dévoilé l’entraineur des Girondins, en conférence de presse, vendredi, avant la clôture du marché. « Des joueurs partent pour réduire la masse salariale, il (le directeur du football) a tout fait pour renforcer l'équipe et l'aider à progresser, mais il m'a dit que ce n'était pas possible. Je ne peux rien y faire », a lâché le technicien portugais, visiblement marqué.

Par ALEXIS

Facebook
Twitter
email
Whatsapp