Bordeaux - OM (0-0) : Un classique déshonorant pour la Ligue 1 ?

Bordeaux-OM pas digne d’un classique de Ligue 1 ? Publié le 03 février 2020 à 10:46

Le choc entre les Girondins de Bordeaux et l’ OM n’aurait pas fait honneur à la Ligue 1. C’est clairement ce qu’estime la journaliste Mélisande Gomez dans son édito pour les colonnes de L’Equipe.

Bordeaux-OM : une rencontre initialement prometteuse ?

Bordeaux-OM était l’affiche de la 22e journée de Ligue 1. Un grand classique de l’élite française. Un choc qui promettait d’être très disputé cette saison.

Mal en point en Ligue 1, les Girondins de Bordeaux avaient tout de même à défendre leur longue série d’invincibilité sur leur pelouse face à l’ OM. Une invincibilité qui dure depuis le 1er octobre 1977. Tout joueur qui s’engage avec le club au scapulaire est immédiatement conditionné pour ce match. Tout le monde à Bordeaux (les dirigeants, les encadreurs, les joueurs, les supporters, la population…) en fait le match de la saison. Ne pas perdre lors de la réception des Olympiens sauve la saison bordelaise, quelle qu’elle soit. Aucun joueur ne voudrait faire partie du groupe qui perdrait contre l’ Olympique de Marseille. Enfin, trois semaines auparavant, Benoît Costil avait rappelé à ses coéquipiers qu’il ne fallait surtout pas perdre lors de la réception des Marseillais.

Côté OM, c’est la grande forme cette saison. Sous le coaching d’André Villas-Boas arrivé sur le banc fin mai, l’ Olympique de Marseille est irrésistible et occupe la 2e place de Ligue 1, derrière l’indéboulonnable PSG. De l’avis de plusieurs observateurs, cette saison était l’occasion pour le club phocéen de vaincre enfin la malédiction bordelaise. Un avis partagé par André Villas-Boas et ses joueurs qui avaient affiché leur détermination à aller vaincre le signe indien en terres girondines. Autant de raisons qui auraient pu faire que la rencontre serait d’un niveau très élevé.

Le championnat français déshonoré par le classique Bordeaux-OM ?

Mais hélas, la rencontre n’a pas été à la hauteur des attentes du grand public sportif. Mélisande Gomez estime que les deux formations ont produit un jeu dont « on est sûr que l'image de notre Ligue 1 n'en sort pas grandie, dans le niveau affiché comme dans le panache, parce que tout le monde semblait se contenter d'un résultat nul... ».

La consoeur est clairement plus déçue par les Marseillais qui « incarnent un dauphin qui n'a pas tellement d'allure depuis deux semaines ».

Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp