Bordeaux : Match nul à Brest, Costil et Paulo Sousa voient rouge!

Benoît Costil avait pourtant repoussé un penalty en première période Publié le 06 février 2020 à 09:08

Menant au score et en supériorité numérique, les Girondins de Bordeaux ont trouvé le moyen de se faire rejoindre par le Stade Brestois en fin de match mercredi soir. Un scénario qui a fortement contrarié Paulo Sousa et Benoît Costil...

Benoît Costil emploie des mots forts

Les Girondins de Bordeaux auraient pu faire une très belle opération au classement lors de la 23e journée de Ligue 1 en s'imposant à Brest. Et tout semblait bien parti pour le club au scapulaire, qui avait ouvert le score dès la 10e minute de jeu grâce à son sud-coréen Hwang Ui-jo et avait ensuite vu Benoît Costil détourner un penalty de Cristian Battochio en fin de première période.

Le Stade Brestois étant de plus réduit à 10 à la 68e minute après l'expulsion de Jean-Charles Castelletto, rien ne semblait pouvoir arriver aux Girondins en Bretagne. Mais c'était sans compter sur la fébrilité des coéquipiers du capitaine Costil, qui ont relâché leurs efforts en fin de match et ont été punis par un but contre son camp de Loris Benito.

Très en colère après la rencontre au micro de BeIN Sports, le portier bordelais s'est montré très sévère après cette nouvelle désillusion. "On a été stupide, on a été sanctionné. Il faut qu'on se rende compte des choses. En cas de victoire, on revenait dans le bon wagon. Mais nous non, on est en supériorité numérique mais on est dans le confort, on pense que le match est acquis. Mais quand on n'est pas à 200 %, on est une petite équipe, tout simplement. On se fait punir, on a tendu la joue, c'est de notre faute. On est les rois des cons ce soir."

Agacé lui aussi mais aussi très interrogatif après ce match nul, Paulo Sousa emboîtait le pas de son capitaine en conférence de presse. "Je ne peux pas être content. On peut mener 2-0, 3-0. On doit être efficace et plus déterminé. J'ai vu des joueurs trop détendus par moments [...] Il faut réfléchir, prendre des décisions, peut-être en faisant confiance aux jeunes", a déclaré le coach des Girondins.

La fin de semaine risque d'être agitée du côté de Bordeaux.

Par Nicolas

Facebook
Twitter
email
Whatsapp