Ex- LOSC : Les confidences de Rafael Leao sur son départ de Lille

Rafael Leao sous le maillot du LOSC Publié par Ange A. le 09 février 2020 à 22:03

Après une saison au LOSC, Rafael Leao s’est engagé en faveur du Milan AC l’été dernier. Le jeune attaquant portugais est revenu sur son choix de quitter Lille.

LOSC, les dessous du départ de Rafael Leao

Rafael Leao n’aura pas fait de vieux os au LOSC. Recruté libre en 2018 par le Lille OSC, le jeune attaquant portugais évolue depuis l’été dernier au Milan AC. Les Rossoneri n’ont pas lésiné sur les moyens pour s’offrir le joueur de 20 ans. Le club italien a dépensé 35 millions d’euros pour l’ancien joueur du Sporting Lisbonne, faisant de lui la recrue la plus chère du club lors du dernier mercato estival.

Interrogé par L’Equipe, Rafael Leao a dévoilé les raisons de sa signature au Milan AC avec lequel il est sous contrat jusqu’en 2024. Pour l’ancien attaquant du LOSC, il n’a jamais été question d’argent, car « quand l’AC Milan vous veut, c’est difficile de dire non, surtout quand c’est Maldini qui vous appelle personnellement ».

Le message fort de Leao au LOSC

Bien qu’il défende aujourd’hui les couleurs du Milan AC, Rafael Leao avoue qu’il continue à suivre les prouesses du LOSC. Il révèle ainsi être en contact avec plusieurs anciens coéquipiers lillois comme Jonathan Ikoné, Reinildo et Gabriel. Le jeune attaquant espère que les Dogues vont réaliser une nouvelle saison de haute facture.

Auteur de huit buts la saison passée, Rafael Leao avait joué sa partition pour la 2e place glanée par le LOSC au terme du précédent exercice de Ligue 1. Vice-champion de France, le Lille OSC affiche belle allure lors de ses dernières sorties. Les poulains de Christophe Galtier pointent pour le moment à la 4e place de Ligue 1, à un point du Stade Rennais (3e).

Pour sa première année en Italie, Rafael Leao ne compte que deux buts en 19 apparitions sous le maillot rouge et noir. Le Portugais compte apprendre auprès de Zlatan Ibrahimovic. Le géant suédois a signé son retour au club en janvier.

Afficher les commentaires