Football : Violences sexuelles, Diaby et Lassana Diarra entendus

Violences sexuelles dans le football

Les violences sexuelles existent dans plusieurs sports et le football n’y échappe pas. Abou Diaby et Lassana Diarra ont été auditionnés dans une affaire de ce type s’étant déroulée en région parisienne.

Violences sexuelles, un dangereux rédacteur dans le foot arrêté

Selon Le Parisien, un éducateur sportif, recruteur foot et surtout prédateur sexuel fait l’objet d’une enquête de la brigade de protection des mineurs de la Police Judiciaire de Paris. Abou Diaby et Lassana Diarra qui connaissent cet homme auraient été entendus dans le cadre de l’enquête contre lui.

Cet homme avait été démasqué par un joueur de 16 ans de Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne). Il avait signalé les faits à un autre de ses encadreurs en évoquant des faits « étranges et graves ». Le jeune homme aurait découvert un texto plus qu’inquiétant dans le téléphone de l’éducateur, lequel SMS était adressé à des joueurs partis en test à Guingamp à l’époque.

Il avait marqué dans ce texto : « Vous me manquez, j'ai envie de vous faire l'amour… », parlant des jeunes mineurs dont il était en charge de l’encadrement. Son collègue l’a ensuite dénoncé aux dirigeants de leur club. Ces derniers l’auraient renvoyé, mais il se fera embaucher dans le département voisin.

Il faut noter que cet homme serait recruteur pour les clubs pros. Il collabore avec l’Aj Auxerre et le FC Nantes.

Violences sexuelles : William Vainqueur connaissait bien l'homme

William Vainqueur, ancien joueur du FC Nantes, avait pour mentor cet homme. Ils n’auraient plus de liens, selon le journal qui précise que le footballeur n’a pas été victime de ce prédateur sexuel. C’est la famille de l’actuel joueur de Toulouse FC qui aurait donné l’information.

Le média francilien avance que l’homme a été mis en examen en février 2016 « pour corruption de mineur de 15 ans, propositions sexuelles faites à un mineur de 15 ans, agression sexuelle et viol sur mineur de 15 ans ou encore viol commis par une personne abusant de l'autorité que lui confère sa fonction ».

Un temps incarcéré pour les violences sexuelles, il serait ressorti de prison, mais il y serait retourné après avoir transgressé son contrôle judiciaire.

D’après une source judiciaire évoquée par le média, l’homme aurait « une pluralité de victimes » à son actif.


Par Gary SLM
Publié le 12 février 2020 à 00:24 | mis à jour le 12 février 2020 à 00:24

Facebook
Twitter
email
Whatsapp