ASSE : Puel ne cache plus son inquiétude, après la défaite à Brest

Claude Puel, entraineur de l' ASSE.

L’ ASSE s’est rapprochée davantage de la zone rouge, suite à sa défaite contre le Stade Brestois (3-2), dimanche. Claude Puel en est inquiet et tire la sonnette d’alarme.

ASSE : Claude Puel et son équipe sont dans le dur

L’ ASSE n’est pas parvenue à mettre fin à sa série négative, lors de la 25e journée de Ligue 1. Claude Puel et son équipe ont été battus par le Stade Brestois (3-2). Menés en première période (3-0), les Verts se sont réveillés en deuxième période. Ils ont remonté deux buts au club breton, grâce à Denis Bouanga (54e) et Loïs Diony (69e), mais ils n’ont pas pu recoller au score.

L’AS Saint-Étienne enregistre ainsi sa 8e défaite lors de ses 9 derniers matchs en championnat. En d’autres termes, les Stéphanois n’ont pris que 3 points sur 27 possibles. Un bilan très négatif qui justifie la 16e place de l’équipe de Claude Puel. Cela, à 2 petits points du barragiste, le Dijon FCO. L’ ASSE s’est en effet rapprochée dangereusement de la zone de relégation et cela inquiète son entraineur.

« L’ ASSE fait partie des clubs mal classés qui doivent se sortir de cette zone », a-t-il souligné, après la défaite de son équipe à Brest. « Certaines équipes qui sont dans la précarité depuis un moment se lâchent et grappillent des points. De notre côté, il faut prendre conscience de la situation et s’engager davantage dans les matchs », a recommandé le manager général des Verts.

Ce dernier a évidemment pris conscience du danger qui menace son équipe. Du coup, il a insisté sur l’idée « de ne pas se lâcher ». « C’est à nous d’évacuer cette désagréable pression, et ce dès le prochain match », a-t-il demandé.

Puel a déploré la première mi-temps ratée de l' ASSE

Bien avant d’attirer l’attention de ses joueurs sur la menace de relégation, Claude Puel avait fait un commentaire sur le match perdu au stade Francis-Le Blé. Son plus gros regret, c’est « d’avoir commencé à jouer en seconde période ».

« On a été totalement absent de la première mi-temps. On a permis à Brest de prendre confiance. On ne s’est pas lâché et on a été craintif. On ne peut pas accepter le niveau de notre première mi-temps. Ces derniers temps, on avait pourtant bien débuté nos rencontres, mais ce soir (dimanche, ndlr), on a été trop pauvre dans le jeu », a déploré le coach de Sainté.

Pour rappel, l’ ASSE recevra le Stade de Reims, le dimanche 23 février (15h). Une autre défaite, lors de la 26e journée de Ligue 1, ferait basculer les Stéphanois dans la zone rouge.



Par ALEXIS
Publié le 17 février 2020 à 10:21 | mis à jour le 17 février 2020 à 10:21

Facebook
Twitter
email
Whatsapp