RC Lens : Philippe Montanier digère mal la défaite à Châteauroux

Le RC Lens n'est pas dans une bonne période actuellement

Au coeur d'une période plus difficile actuellement, le RC Lens s'est un peu plus enfoncé la tête sous l'eau lundi soir du côté de Châteauroux en s'inclinant 3 buts à 2. Une défaite qui a provoqué de la désolation et de l'incompréhension chez Philippe Montanier...

Le RC Lens voit la meute se rapprocher !

Les choses se compliquent du côté du RC Lens en ce début d'année 2020. Moins performants et efficaces que lors de la première partie de saison, les Sang et Or ont un vrai coup de mou actuellement. Et celui-ci s'est confirmé lundi soir sur la pelouse de la Berrichonne de Châteauroux, un mal classé de Ligue 2.

Derrière au score à la pause après avoir encaissé un but en fin de première mi-temps, l'équipe de Philippe Montanier a ensuite pris l'eau défensivement après l'heure de jeu et s'est retrouvé mené 3-0. Malgré un beau sursaut d'orgueil en fin de rencontre, matérialisé par des réalisations de Cheick Doucouré puis de Simon Banza, Lens a donc perdu son quatrième match de la saison en Championnat et n'a surtout pris que sept points sur les six dernières journées.

Pas forcément inquiet mais tout de même contrarié par ce nouveau coup d'arrêt, Philippe Montanier regrettait surtout ce trou d'air en seconde période qui a totalement ruiné les chances des siens.

"C’est forcément une grosse déception. Nous voulions réagir après le match nul face à Grenoble, dont nous n’étions pas satisfaits. Si on analyse bien le match, on voit que les 45 premières minutes sont plutôt bonnes. La fin aussi. On a juste ces 10-15 minutes de flottement qui nous ont été fatales. Ce qui me désole, c'est que nous ayons connu un bug sur les 2ème et 3ème buts. On a connu un gros passage à vide, comme un bug informatique où les fils se touchent. On se met un handicap", a déclaré l'entraîneur du RCL en conférence de presse.

Avec deux points d'avance sur l'AC Ajaccio et trois sur Clermont et Troyes, la deuxième place de Lens est désormais plus que menacée et la réception samedi après-midi de Caen, un club également mal en point en ce moment, s'annonce cruciale.




Par Nicolas
Publié le 18 février 2020 à 16:17 | mis à jour le 18 février 2020 à 16:17

Facebook
Twitter
email
Whatsapp