Paris Saint-Germain : Fallait-il changer une équipe qui gagne ?

Paris Saint-Germain : à qui la faute après la défaite de mardi ?

Le Paris Saint-Germain a été battu par le Borussia Dortmund mardi en huitième de finale aller de la ligue des Champions. Sur le terrain et en dehors, le PSG d'hier est loin d'être une équipe.

Paris Saint-Germain battu par Dortmund, à qui la faute ?

De prime abord, on pourrait rejeter la faute sur les acteurs principaux, les joueurs, car oui quel que soit ce qui est fait avant et pendant le match, ce sont eux qui sont sur le terrain. D'accord, les premiers coupables sont les joueurs, mais tous ont-ils eu le même impact négatif ? Évidemment, certains joueurs sont plus fautifs que d'autres. Si Mbappé à la pointe de l'attaque a fait de son mieux en délivrant une passe décisive à Neymar, Di Maria a tout simplement disparu du match. Au milieu, Verratti a été le meilleur homme, alors qu'Idrissa Gueye, trop distrait a été dépassé. Il en va de même pour Kimpembé et Thiago Silva totalement dominé par le physique et la vitesse d'Erling Haaland.

Les joueurs ont leur part de responsabilité. Les cartons jaunes de Verratti et Meunier conduisent à leurs suspensions pour le match retour. Verratti va une fois de plus manquer un match important pour cause de suspension. Le meilleur milieu du PSG, celui qui a sans doute évité que le PSG ne concède plus de but, sera absent dans trois semaines.

Thomas Tuchel et sa composition incompréhensible et surprenante

On dit souvent qu'on ne change pas une équipe qui gagne. Apparemment, Thomas Tuchel voulait prouver le contraire mardi. Faire ce genre de test, contre une équipe de Dortmund réputée pour son attaque, c'est à la limite du suicide. Une défense à cinq avec deux joueurs qui ne sont pas à 100 % dans l'axe (Thiago Silva et Marquinhos) et un Kimpembe inquiétant depuis plusieurs semaines. Une attaque à 3 avec Kylian Mbappé en pointe et un Neymar diminué sur le côté. C'était impossible que le résultat soit autre qu'une défaite. Même s'il ne l'accepte pas, Tuchel a largement contribué à la défaite de mardi soir.

Paris a trois semaines pour se reprendre. Les joueurs fraîchement de retour de blessures (Neymar, Thiago Silva et Marquinhos) doivent retrouver le rythme. Tuchel doit redonner de la confiance à son groupe et aligner son 4-4-2 classique avec les quatres fantastiques du PSG pour animer l'attaque. Le PSG va réagir, mais Dortmund ne va pas se laisser faire. Le 11 mars, ça passe ou ça casse pour Paris.


Par Julien D
Publié le 19 février 2020 à 10:59 | mis à jour le 19 février 2020 à 10:59

Facebook
Twitter
email
Whatsapp
Joueurs et Clubs