OM - FC Nantes : Les 3 Canaris dont Villas-Boas doit se méfier

Entraineur de l'OM, André Villas-Boas devrait se méfier particulièrement de trois joueurs du FC Nantes.

L’ OM accueille le FC Nantes ce samedi (17h 30) à l’occasion de la 26e journée de Ligue 1. L’entraineur marseillais André Villas-Boas devrait se méfier particulièrement de trois joueurs nantais, selon le journaliste Jean-Marcel Boudard.

André Villas-Boas devra se méfier de trois Nantais

Direction le Vélodrome pour le FC Nantes. En effet, le club nantais se déplace dans l’antre de l’Olympique de Marseille ce samedi dans le cadre de la 26e journée de Ligue 1. Un déplacement périlleux pour les hommes de Christian Gourcuff.

En effet, l’OM est solide deuxième de Ligue 1 et est déterminé à creuser l’écart avec ses poursuivants. Pour ce faire, le club entrainé par André Villas-Boas devra s’imposer face aux Nantais, qui enchainent des résultats décevants depuis plusieurs semaines. Le FC Nantes (12e de Ligue 1) reste sur une série de six matchs consécutifs (toutes compétitions confondues) sans victoire. C’est dire à quel point les Nantais sont dans une spirale négative en cette deuxième partie de saisons. Les Marseillais doivent néanmoins se méfier des Canaris.

Attention à l’excès de confiance

En effet, l'adversaire de l’OM n’arrivera pas ce samedi au Vélodrome en victime résignée, mais avec beaucoup d'ambitions. Les Nantais souhaitent obtenir un « bon résultat » face à l’ OM. Et l’entraineur André Villas-Boas gagnerait à se méfier de trois Nantais pour cette rencontre. C’est du moins ce qu’a estimé Jean-Marcel Boudard.

Le journaliste nantais de Ouest-France a expliqué que le FC Nantes possède des joueurs capables de créer la surprise à Marseille. Pour lui, l’OM devrait se méfier « en premier du jeune milieu Imran Louza. Il joue juste et met du liant dans le jeu ».

« Il y a aussi Moses Simon devant. C’est l’une des révélations de la saison avec 5 buts et 5 passes décisives en Ligue 1. Un jeune nigérian prêté par Levante qui peut faire mal à l'OM dans la profondeur », a-t-il ajouté. Enfin, le journaliste cite « un Ludovic Blas en pleine forme au milieu qui peut aussi faire mal ». Les Marseillais sont donc prévenus.


Par Timothée
Publié le 22 février 2020 à 06:00 | mis à jour le 22 février 2020 à 06:00

Facebook
Twitter
email
Whatsapp