Bordeaux : Rachat du club, Bruno Fievet ne se cache plus !

Les Girondins de Bordeaux vont-ils de nouveau changer de propriétaire ? Publié le 27 février 2020 à 16:16

Alors que King Street n'a jamais avoué publiquement vouloir vendre les Girondins de Bordeaux, certaines personnes s'activent actuellement dans le cadre d'un rachat du club, à l'image de Bruno Fievet, un homme d'affaire basé en Suisse...

Bruno Fievet : "Mon ambition, c’est de racheter Bordeaux"

Son nom était déjà apparu en décembre dernier au moment du rachat des parts de GACP par King Street. Homme d'affaires averti et grand amoureux des Girondins de Bordeaux, Bruno Fievet avait déjà à cette époque la volonté de s'impliquer dans son club de coeur.

Mis sous silence pendant quelques semaines, le souhait de l'homme de 50 ans vient de refaire surface avec force puisque celui-ci vient tout simplement de se déclarer publiquement candidat au rachat du club six fois Champion de France et actuellement douzième de Ligue 1.

C'est dans les colonnes du Parisien que le businessman a clairement exprimé sa volonté de devenir propriétaire du club, donnant même des détails financiers sur l'opération qu'il souhaite mettre en place dès lors que King Street aura clairement énoncé son désir de céder le club.

"Mon ambition, c’est de racheter les Girondins. C’est mon rêve. J’y travaille tous les jours avec mon associé. On contacte des personnes, on essaie de faire venir de l’argent. Les Girondins connaissent mon intention. Mais il ne me semble pas opportun de faire une lettre d’intention tant qu’on n’a pas eu une vraie discussion sur leur volonté et le prix qu’ils espèrent en tirer [...] On n'a pas encore réuni la somme. Pour rendre le club viable, il faudra entre 120 et 150 millions d'euros. Il y a le rachat, la dette et les contrats en cours, avec des salaires jamais connus ici", a expliqué le gestionnaire de portefeuilles et ancien ambassadeur des Girondins en Suisse.

Sûr que les supporters des Girondins de Bordeaux ne seraient pas mécontents de voir arriver un nouveau visage à la tête d'un club qu'ils ont de plus en plus de mal à reconnaître.

Par Nicolas

Facebook
Twitter
email
Whatsapp