LOSC : Les Dogues pourront-ils disputer leur prochain match ?

Le déplacement du LOSC à Brest est en sursis Publié le 10 mars 2020 à 08:36

Victorieux de façon très convaincante de l'Olympique Lyonnais dimanche soir, le LOSC est désormais attendu sur la pelouse du Stade Brestois samedi prochain. À condition que cette rencontre puisse se jouer...

Le match Brest-LOSC en sursis !

Engagé dans un duel avec le Stade Rennais pour la troisième place, le LOSC a livré une très belle prestation dimanche soir contre un Olympique Lyonnais incontestablement marqué physiquement par l'enchaînement des rencontres.

Sous l'impulsion d'un impressionnant Renato Sanches et d'un Jonathan Bamba retrouvé, les joueurs de Christophe Galtier ont bel et bien confirmé qu'ils avaient largement le potentiel de finir sur le podium à l'issue de cette saison 2019-2020.

Et c'est par un déplacement à Brest que les Dogues devraient enchaîner samedi soir prochain. "Devraient" car cette rencontre n'est pas du tout sûre de pouvoir se disputer puisque les dirigeants du club breton ont annoncés qu'ils ne souhaitaient pas que ce match se dispute à huis clos, ce qu'impose l'épidémie de coronavirus qui commence sérieusement à s'implanter sur le sol français.

"Nous, on préférerait un report parce que jusqu’au 15 avril, nous avons trois gros matchs à venir à domicile - Lille, l'OM et l'AS Monaco - et nous avons besoin de nos supporters. Cela va également engendrer des pertes au niveau billetterie, mais je ne peux pas encore estimer le manque à gagner", a expliqué au Télégramme Pascal Robert, le directeur général du Stade Brestois.

Comme indiqué par ce dernier, cette éventualité de report sera l'un des sujets de la réunion prévue - de longue date - entre les deux clubs ce mardi matin. "Ce n’était pas à l’ordre du jour initialement mais cela va devenir le premier sujet. On va échanger avec nos homologues lillois. Si on venait à s’entendre sur un report, je pense que la Ligue pourrait accepter..."

Un report pouvait faire jurisprudence et la solution du huis clos étant malheureusement amenée à s'éterniser, la LFP ne devrait logiquement pas l'entendre de cette oreille.

Par Nicolas