FC Nantes : Waldemar Kita reçoit une réponse claire de la LFP

Président du FC Nantes, Waldemar Kita a été débouté par la LFP Publié par Timothée Jean le 12 mars 2020 à 13:00

Face à la propagation du coronavirus, le président du FC Nantes, Waldemar Kita, a demandé la suspension de la Ligue 1. Mais la proposition du dirigeant nantais a été écartée par les dirigeants de la LFP qui privilégient le huis clos.

FC Nantes : Waldemar Kita débouté, la LFP entérine le huis clos

Pour le président du FC Nantes, une autre solution peut-être envisagée pour mieux lutter contre la propagation du coronavirus. Waldemar Kita a en effet demandé l’arrêt temporaire de la Ligue 1. Le président a exhorté la Ligue de Football Professionel (LFP) à s’inspirer de la ligue suisse de football, qui a décidé de suspendre les championnats de première et deuxième division jusqu’au 23 mars à cause du coronavirus. « La solution serait d’arrêter l’activité pendant 15 jours ou 3 semaines », a-t-il déclaré.

Mais la proposition du club nantais a été rembarrée par la ligue de football. Directeur général de la LFP, Didier Quillotest catégorique sur le sujet. « On n’y a pas pensé un seul instant. Notre responsabilité d’organisateur de la compétition est de conduire la compétition à son terme avec un souci d’équité », a-t-il déclaré dans des propos rapportés par RMC Sport.

La présidente de la LFP, Nathalie Boy de la Tour a également expliqué que le huis clos reste la solution la plus responsable et surtout la moins mauvaise. « Compte tenu des calendriers extrêmement chargés qui sont les nôtres, jouer à huis clos est un moindre mal », a-t-elle conclu.

L’instauration du huis clos est maintenue pour l'ensemble des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 jusqu'au 15 avril minimum.

Afficher les commentaires