ASSE : Saint-Étienne repousse l’acquéreur de Bordeaux ! la raison

King Street était intéressé par l'ASSE, avant d'acquérir Bordeaux

L’ASSE a failli passer sous pavillon américain avec Peak6 en mai 2018. Après, King Street, le propriétaire des Girondins de Bordeaux, a également tenté de racheter l'As Saint-Étienne. Explications sur ce dernier échec.

King Street a tenté de racheter l'ASSE

Un temps décidés à céder l’ASSE, Roland Romeyer et son associé Bernard Caïazzo avaient entamé des négociations avec le groupe américain Peak6. Mais les négociations ne sont pas allées plus loin. Les dirigeants stéphanois avaient rompu les discussions car l’investisseur représenté par Jérôme de Bontin n’avait pas donné assez de garanties financières, selon leurs explications.

Mais le journaliste de L’ÉquipeBernard Lions croit savoir que King Street, une autre structure américaine, avait essayé de racheter l’AS Saint-Étienne. D’après lui, Roland Romeyer a rencontré les responsables de la société mondiale de gestion d'investissements dans un hôtel à Lyon, six mois avant le rachat des Girondins.

L'ASSE « n’avait pas senti le truc »

La transaction n’a finalement pas été possible, car « l’ASSE n’avait pas senti le truc ». La raison évoquée par le confrère du quotidien sportif est que « King Street était un fonds de pension ». « Les fonds de pension, ce sont des fonds d’investissement qui tablent leurs réussites sur un retour sur investissement assez rapide », a expliqué Bernard Lions dans une interview sur Girondins4Ever.

Pour rappel, les deux propriétaires de l'ASSE ont momentanément renoncé à la vente du club. Ils espèrent plus de recettes avec les droits Télé qui vont augmenter dès la saison 2020-2021.


Par ALEXIS
Publié le 25 mars 2020 à 16:40 | mis à jour le 25 mars 2020 à 18:06

Facebook
Twitter
email
Whatsapp