LOSC : Finances, Gérard Lopez n'est pas inquiet pour la suite

Gérard Lopez, le président du LOSC Publié le 30 mars 2020 à 09:31

En cette période de crise sanitaire, les clubs professionnels français se montrent inquiets économiquement parlant pour leur avenir. Bien conscient que la situation n'est pas simple, Gérard Lopez reste pour sa part optimiste pour le LOSC.

Lopez : "Nous pouvons démontrer une certaine solidité"

Comment le LOSC gère-t-il cette suspension de la Ligue 1 en raison de la pandémie de coronavirus et les répercussions financières que cela entraîne sur la vie du club ? Gérard Lopez, le président du club nordiste, a répondu à cette question dans les colonnes de L'Equipe.

Estimant que le prochain marché des transferts, "s'il est maintenu", ne fonctionnera pas aussi au ralenti que l'on pourrait le penser - "certains gros essaient déjà de se positionner rapidement afin de saisir les bonnes opportunités" - l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois garde confiance dans le fonctionnement lillois.

"Bien sûr, notre modèle économique repose sur la vente de trois ou quatre joueurs par an. Mais nous avons aussi dans notre effectif de jeunes joueurs, ce qui a pour conséquence que notre masse salariale n'est pas énorme. Cette période ne sera pas facile et il faudra réduire au maximum nos coûts (les salariés du club ont été mis au chômage partiel la semaine dernière, ndlr). Mais je pense que nous pouvons aussi démontrer une certaine solidité. Car nous sommes parvenus à avoir une très bonne assise financière", explique le président d'un club dont la trésorerie s'élève à 40 millions d'euros.

Affirmant "qu'une perte de la prochaine fenêtre des transferts ne serait pas idéale, mais pas destructrice non plus", Gérard Lopez reste donc serein en cette période de crise, même s'il sait "que beaucoup de clubs souffriront de la situation actuelle."

Pour rappel, le LOSC serait déjà proche de céder son défenseur brésilien Gabriel pour une trentaine de millions d'euros.

Par Nicolas