Ligue 1 : Droits Télé, Canal+ complique la situation des clubs

Maxime Saada, PDG de Canal+ donne la position de la chaine sur les droits TV de la Ligue 1

La Ligue 1 est arrêtée depuis le 13 mars à cause de la crise sanitaire de coronavirus. Le diffuseur Canal+, qui est attendu par les clubs concernant le reversement des droits télé, a été catégorique avec la Ligue de Football Professionnel (LFP).

Ligue 1 : Canal+ ne fera pas de cadeaux à la LFP

Le PDG de Canal+ ne compte pas faire de cadeau à la LFP sur les droits TV de la Ligue 1. Alors que le championnat est suspendu, la Ligue réclame une partie des droits de diffusion, afin d’aider les clubs à faire face à la crise économique causée par la pandémie de Covid-19. Maxime Saada, le grand patron de la chaîne cryptée ne l’entend pas de cette oreille.

« Nous, on n’est pas une banque. Nous aussi on est affecté par les offres sport et la perte d’attractivité. On n’a pas à assurer la trésorerie des clubs de foot français, on applique un contrat et la loi en réalité, c’est assez simple », a-t-il répondu sur Europe 1.

Le diffuseur de la Ligue 1 remet en cause le calcul de la LFP

Compte tenu de la crise de coronavirus, la LFP réclamerait 35 M€. Un montant « calculé entre la somme déjà payée par la chaîne cryptée et le nombre de matchs disputés en Ligue 1 et diffusés... », d’après Foot Mercato. Un calcul que le responsable de Canal+ remet en cause.

« Le calcul de la Ligue avec ses approximations et le nombre de matchs, en plus d’être faux, n’est même pas pertinent. Puisqu’il n’y a rien dans le contrat entre le nombre de matchs joués et le paiement. Il y a des échéances et une mécanique juridique qui implique que quand on n’est pas livré, on ne paye pas », a-t-il répliqué.


Par ALEXIS
Publié le 06 avril 2020 à 14:33 | mis à jour le 06 avril 2020 à 14:33

Facebook
Twitter
email
Whatsapp