Dijon FCO : Olivier Delcourt agacé par certains présidents

Olivier Delcourt, président du Dijon FCO, tacle certains de ces collègues

La fin prématurée de la saison et les résultats validés par la LFP ont suscité des tensions entre les présidents des clubs de Ligue 1. Olivier Delcourt, président du Dijon FCO, est surpris par l’attitude de certains de ses collègues très peu soucieux de l'intérêt général et leur rappelle une vérité historique.

Olivier Delcourt dénonce l’égoïsme de certains présidents

Certains présidents ne sont pas d’accord avec la fin prématurée de la saison et pointent les résultats validés par la Ligue de Football Professionnel. Olivier Delcourt est surpris par les prises de position de ces présidents. Le dirigeant du Dijon FCO ne comprend pas que certains de ses collègues puissent ignorer à ce point l’intérêt général face au danger commun du coronavirus. « Certains collègues sont obsédés par la fin du Championnat, alors que ça devrait être l'union sacrée », a regretté le président dijonnais dans Libération avant d’indiquer : « La priorité, aujourd'hui, ce n'est pas le football mais se débarrasser du virus. »

Le président dijonnais rappelle un fait historique

Olivier Delcourt est également peiné de voir que certains sont déjà agacés par le confinement, une mesure pourtant simple pour empêcher une aggravation du coronavirus. Or, par le passé, les Français avaient été soumis à des mesures plus dures que le confinement. Le responsable du Dijon FCO se souvient : « Nos anciens ont vécu bien pire. Mon grand-père a été déporté pendant quatre ans. Chaque jour, il pouvait mourir. Ça me semble autrement plus compliqué à vivre que le confinement. »





Par JOËL
Publié le 08 mai 2020 à 14:10 | mis à jour le 08 mai 2020 à 14:10

Facebook
Twitter
email
Whatsapp
Joueurs et Clubs