Lorient, Stade Rennais : Loïc Féry et Holveck taclent Aulas

Loïc Féry et Nicolas Holveck estiment que le combat d’Aulas est voué à l’échec Publié le 10 mai 2020 à 23:04

Jean-Michel Aulas manoeuvre pour obliger la LFP à relancer la saison. Pour Loïc Féry, président du FC Lorient, et Nicolas Holveck, son homologue du Stade Rennais, le combat du dirigeant lyonnais est sans espoir.

Loïc Féry et Holveck pointent un combat inutile d’Aulas

Le président du FC Lorient (promu en Ligue 1) Loïc Féry et son homologue du Stade Rennais Nicolas Holveck, entre autres, étaient réunis en conférence de presse pour se pencher sur le rôle du syndicat des clubs de Ligue 1 (Première Ligue). L’occasion pour les deux dirigeants de s’exprimer sur le combat de Jean-Michel Aulas depuis l’arrêt de la saison. En effet, l’OL a fini 7e de Ligue 1 avec l’arrêt prématuré de la saison et ne sera donc pas présent en compétition européenne la saison prochaine. Pour le président lyonnais, cette situation serait catastrophique pour son club. D’où ses efforts pour convaincre la Ligue de Football Professionnel de reconsidérer sa décision.

Loïc Féry estime que le patron rhodanien est dans son rôle, mais que son combat ne va rien changer parce que la décision de la Ligue 1 tient compte de l’intérêt de l’ensemble des clubs. « Jean-Michel Aulas est une figure du football français, on sait qu’il cherche à défendre son club jusqu’au bout mais il ne peut pas s’exprimer pour l’ensemble des clubs de Ligue 1. La décision a été prise collégialement et démocratiquement », a expliqué Loïc Féry dans des propos rapportés par Le Figaro.

Même son de cloche du côté de Nicolas Holveck. « 19 clubs (sur 20) ont admis cette décision, ce n’est plus un sujet. Le seul sujet, c’est l’avenir », a tranché le dirigeant rennais.

Par JOËL