OL : Jean-Michel Aulas poursuit son combat à l'Assemblée

Jean-Michel Aulas, président de l'OL Publié par ALEXIS le 14 mai 2020 à 14:00

Jean-Michel Aulas poursuit son combat contre la fin de saison « précipitée » . En plus des recours en justice, le président de l’OL a sollicité des parlementaires et des sénateurs.

OL : Jean-Michel Aulas éclaire l'Assemblée et le Sénat

Jean-Michel Aulas remet en cause la décision du gouvernement qui a mis fin à la saison 2019-2020. Il conteste également le classement définitif de la LFP par le mode de quotient. Ainsi, le patron de l’OL a informé les parlementaires qu’il a « déposé un premier recours contre la LFP auprès du Tribunal administratif de Paris, via un référé, pour permettre qu'on puisse envisager de reprendre le Championnat ».

« Si on ne peut pas reprendre, un deuxième recours concernera les modalités d'arrêt du Championnat. Il faut voir si les décisions prises ont été légitimes », a indiqué le dirigeant du club rhodanien, dans son courrier adressé à des députés et sénateurs, dont Le Parisien a révélé le contenu. Jean-Michel Aulas a attiré par ailleurs l’attention de l'Assemblée et du Sénat sur les conséquences des prochaines mesures du gouvernement.

« Dans quelques jours, vous allez échanger sur un projet de loi portant diverses dispositions urgentes pour faire face aux conséquences de l'épidémie de Covid-19 qui contient également des mesures faisant suite à l'annulation des saisons sportives.

Ce projet de loi ne me semble pas très démocratique, car il viendrait a posteriori pour protéger la LFP qui n'a pas bien informé le gouvernement concernant notamment la date du 3 août. De même, ce texte justifierait le fait que les fédérations aient pris des règlements hétérogènes pour régler le cas de leurs classements. Ce projet de loi pourrait être une absolution a posteriori de décisions qui ne sont pas bonnes... », a-t-il écrit, selon les révélations du quotidien.

Jean-Michel Aulas sollicite l'aide des députés et sénateurs

Pour finir, Jean-Michel Aulas a tenté de convaincre députés et sénateurs, afin qu’ils prennent le parti de l'intérêt général et du futur du football français. « Aussi, dans le cadre des discussions qui vont avoir lieu sur ce texte tant en commission qu'en première lecture, je vous propose que vous puissiez solliciter Madame la Ministre des Sports, sur le fait qu'il est toujours possible de revenir sur sa position pour terminer la saison dans les semaines à venir et se laisser du temps pour décider définitivement selon l'évolution de la situation sanitaire.

Il en va de l'intérêt général et du futur du football français, acteur économique, porteur d'emplois, d'images et de notoriété des territoires. Merci d'avance pour votre soutien », a-t-il indiqué.

Afficher les commentaires