Bundesliga : Les premières réactions après la reprise tombent

La reprise de la Bundesliga a suscité de nombreux commentaires

La Bundesliga a repris ce samedi, après une longue interruption imposée par la pandémie de Covid-19. Quelques uns des principaux acteurs de cette reprise du championnat allemand n’ont pas hésité à exprimer leur opinion d’après-match.

Bundesliga : une reprise très commentée

La reprise de la Bundesliga était très attendue. Les uns voulaient voir comment le championnat allemand relèverait le défi sanitaire face au coronavirus. Les autres attendaient la prestation des joueurs après une longue période de rupture et dans des stades à huis-clos. Mais ce sont les principaux acteurs eux-mêmes, à savoir les joueurs, les entraîneurs et les dirigeants qui ont exprimé leur avis après les matches.

« On en avait parlé avant le match à plusieurs reprises et on s’attendait à ce que cela se passe comme lors des matches quand on était enfant : sans spectateur et pour se faire simplement plaisir. Notre victoire a dû rendre heureux nos supporters devant leur télévision », a déclaré Roman Bürki, gardien du Borussia Dortmund, vainqueur de Schalke 04(4-0).

Quand à Lucien Favre, entraîneur du Borussia Dortmund, il a évoqué « un match très différent de d’habitude », avant d’ajouter : « J’ai eu l’impression que ce n’était pas aussi engagé que ce qu’on avait prévu… Notre public nous manque beaucoup. »

Hans-Joachim Watzke, président du Borussia Dortmund : « Cela a quelque chose de surréaliste. Dans les deux heures avant le match, tu reçois des SMS du monde entier, des gens qui te disent qu’ils vont voir le match à la télé, et ensuite tu traverses ta ville en voiture et il ne se passe absolument rien. Il faut s’habituer. »

Autre match de ce samedi, le RB Leipzig recevait Freiburg (1-1). « C’était une longue pause de plusieurs semaines, durant laquelle nous ne pouvions pas travailler sur des situations de match. On ne peut pas non plus reconstituer l’intensité (d’un match à l’entraînement). Tout ne colle pas encore parfaitement », a fait remarquer Yussuf Poulsen, attaquant du RB Leipzig.

« Ce n’était pas facile de trouver l’élan qu’on peut avoir quand vous avez derrière vous 50 000 spectateurs qui vous poussent. Il faut arriver à trouver seul sa motivation quand on entre dans un stade vide », a regretté Robin Koch, défenseur de Fribourg.

Pour sa part, Uwe Rösler, entraîneur de Düsseldorf, qui recevait Paderborn (0-0), a déclaré : « La journée était un peu bizarre. Je suis quelqu’un d’émotif, j’aime bien prendre un joueur dans les bras, ce que je ne pouvais évidemment absolument pas faire aujourd’hui. »


Par JOËL
Publié le 16 mai 2020 à 22:56 | mis à jour le 16 mai 2020 à 22:56

Facebook
Twitter
email
Whatsapp