OM : Tensions, le mercure monte entre Eyraud et le vestiaire

Les rapports entre Eyraud et le vestiaire sont de plus de plus tendus Publié le 18 mai 2020 à 10:12

Jacques-Henri Eyraud, président de l’OM, ne veut toujours pas renoncer à son intention de baisser les gros salaires du vestiaire olympien. De quoi provoquer des tensions avec les joueurs de l’Olympique de Marseille.

Jacques-Henri Eyraud fait le forcing pour baisser les salaires

En crise économique depuis l’été dernier, l’OM a vu ses caisses virer au rouge suite à la situation sanitaire. Pour éviter une faillite, les joueurs ont été convaincus de baisser leurs salaires. Mais pour Jacques-Henri Eyraud, le sacrifice salarial déjà consenti par les joueurs n’est pas suffisant pour faire face à la crise économique aggravée par la pandémie de Covid-19. Le dirigeant marseillais propose alors à ses joueurs d’accepter une baisse salariale pouvant aller jusqu’à 50% pour certains d’entre eux. Les joueurs refusent cette proposition. Selon L’Equipe ce lundi, le président olympien aurait alors menacé ses joueurs de les priver de primes à l’avenir. Une menace à laquelle le vestiaire aurait répondu avec ironie en jugeant que « cela ne changerait pas beaucoup de d'habitude ».

Décidé à faire accepter son idée d’une baisse conséquente des salaires, Jacques-Henri Eyraud aurait même demandé à l’entraîneur André Villas-Boas de parler aux joueurs. Mais à en croire le quotidien sportif, le technicien portugais a refusé de se mêler de cette affaire.

Le vestiaire serein et soudé face à la direction

Le quotidien explique même que le licenciement d’Andoni Zubizarreta pourrait cacher une autre intention de la direction phocéenne, à savoir obliger les joueurs au gros salaire à quitter l’OM lors du mercato estival. Mais les joueurs ne souhaitent pas partir cet été et restent calmes et solidaires face aux manœuvres de leur président.

Par JOËL