Bordeaux Mercato : Quel avenir pour Paul Bernardoni ?

Paul Bernardoni a beaucoup de prétendants, mais son avenir est encore flou Publié le 22 mai 2020 à 09:50

Très convoité cet été en Ligue 1 Conforama, Paul Bernardoni devrait quitter les Girondins de Bordeaux cet été. Annoncé proche de plusieurs clubs, souvent en incapacité financière de le recruter, voici un petit tour de ses prétendants.

Paul Bernardoni et ses prétendants

En proie à de grosses difficultés financières qui pourraient les mener à la faillite, les Girondins de Bordeaux vont devoir vendre cet été. Paul Bernardoni, sous contrat jusqu’en 2023 est l’un des joueurs qui pourraient rapporter une belle somme au club au scapulaire. Courtisé par de nombreux clubs, le gardien de 23 ans dispose de plusieurs portes de sortie, et rester en Aquitaine pour suppléer Benoit Costil ne serait pas son option favorite. Prêté au Nîmes Olympique depuis 2 saisons, le natif d’Evry se sentirait bien et pourrait bien tenter de prolonger son aventure chez les crocos. Pourtant, les Girondins ne devraient pas le lâcher en cas d’offre en dessous de 7 millions d’euros, une somme trop élevée pour le club nîmois qui pourraient essayer de l’accueillir en prêt pour une 3ème saison consécutive, un projet pas au goût de Paul Bernardoni qui souhaite désormais trouver de la stabilité dans un club.

Le Montpellier HSC, qui aurait également coché le nom du portier d’1m90 sur sa liste, ne devrait cependant l’activer qu’en cas d’échec sur un transfert définitif de Geronimo Rulli. Si le salaire du gardien de la Real Sociedad est jugé trop élevé par les héraultais, ceux-ci pourraient tenter de la garder en prêt. S’il a également été proposé à l’AS Saint-Étienne qui pourrait ne pas garder Jessy Moulin en tant que numéro 1, les Verts ne veulent pas faire de l’ex-international espoirs leur nouveau gardien, notamment en raison de son prix.

Angers SCO avec une longueur d'avance ?

Parmi ses prétendants, le club le plus à même de recruter Paul Bernardoni au prix demandé par les Girondins de Bordeaux serait le SCO d’Angers. Si un possible intérêt des Scoïstes a déjà été démenti, les dirigeants Angevins auraient pourtant déjà envoyé une offre aux Marines et Blancs. Cependant, cette enveloppe qui se situerait autour de 6 millions d’euros aurait été jugée insuffisante, et aurait été repoussée. Le portier des Girondins de Bordeaux voit beaucoup de monde à sa porte, mais la crise sanitaire du Covid-19 a attaqué les finances des différents clubs de Ligue 1, rendant son achat compliqué.

Par Hugo

Facebook
Twitter
email
Whatsapp