Stade de Reims : Nouvelle sortie de Caillot contre Aulas

Jean-Pierre Caillot préfère se ranger à la décision d’arrêt de la saison par le gouvernement et la LFP

Jean-Michel Aulas, président de l’OL, se bat pour une reprise de la Ligue 1, arrêtée par le gouvernement et la LFP. Ce combat n’est pas partagé par Jean-Pierre Caillot. Le président du Stade de Reims préfère se plier sagement à la décision des dirigeants français, sans tenir compte de la reprise des autres grands championnats européens.

Aulas déterminé à faire reprendre la Ligue 1

La Ligue 1 a été suspendue à la mi-mars puis arrêtée fin avril en raison de la crise sanitaire, les résultats de la saison ont été validés par la Ligue de Football Professionnel. Avec cet arrêt prématuré de la saison, l’OL a fini 7e de Ligue 1 et sera donc absent en Europe la saison prochaine. Une situation inacceptable pour Jean-Michel Aulas qui se bat depuis pour une reprise de la saison. Après avoir multiplié les actions, le président de l’Olympique Lyonnais envisage désormais de saisir le Conseil d’Etat afin d’obliger la Ligue à revenir sur sa décision d’arrêter définitivement la saison. Pour le patron des Gones, l'arrêt de la Ligue 1 a été hâtif, alors que la Bundesliga a repris le week-end dernier et que la Liga va reprendre le 8 juin.

Caillot se plie sagement à la décision des dirigeants

Jean-Pierre Caillot ne partage pas le combat de son homologue lyonnais. Selon le président du Stade de Reims (6e de Ligue 1) dans des propos accordés à L’Equipe, l’arrêt de la Ligue 1 est « une décision souveraine du gouvernement d’un pays avec sa propre culture, ses enjeux financiers ». Le dirigeant rémois ne veut pas savoir si cette décision est « bien ou mal ». Il se plie à cette décision, et c'est tout. Aussi, Jean-Pierre Caillot estime qu’il ne faut pas regarder les pays qui ont repris (Allemagne), qui vont reprendre (Espagne, 8 juin) ou qui envisagent de reprendre (Italie et Angleterre) pour condamner la France, comme le font exactement Jean-Michel Aulas et les autres présidents de clubs de français qui souhaitent la reprise de la saison. Jean-Pierre Caillot veut également qu’on n'oublie pas qu’en Allemagne, « la pandémie là-bas n’a jamais, et de loin, atteint le niveau de la France et du sud de l’Europe ». D’ailleurs, il faut attendre « de voir si ces Championnats vont aller au bout ou pas », a prévenu Jean-Pierre Caillot, tout en faisant remarquer qu’ « on commence à entendre des voix s’élever contre la reprise » en Angleterre.




Par JOËL
Publié le 24 mai 2020 à 14:17 | mis à jour le 24 mai 2020 à 14:17

Facebook
Twitter
email
Whatsapp