Girondins de Bordeaux : Nicolas Florian hausse le ton

Girondins de Bordeaux : Nicolas Florian veut sauver les Girondins Publié le 29 mai 2020 à 01:20

Les Girondins de Bordeaux sont dans la tourmente. Nicolas Florian, le maire de la ville n’entend pas rester stoïque. Il compte davantage s’impliquer dans le différend qui oppose la direction du club à ses supporters.

Girondins de Bordeaux : Nicolas Florian en pompier ?

Connaissant les tensions qui règnent chez les Girondins, Nicolas Florian promet de s’impliquer dans le règlement du conflit entre le club et ses fans. Le maire de Bordeaux avait déjà demandé des explications à King Street, le propriétaire des Girondins de Bordeaux. Mais jusqu’à présent, le fonds d’investissement américain ne s’est pas justifié comme le révélait 20 Minutes. Cette fois, le maire de Bordeaux entend passer à l’étape suivante. « On m’interroge sur les Girondins de Bordeaux. Je ne veux pas que ce club parte à vau-l’eau. Nous avons un super stade, de bons joueurs, une histoire. Les Girondins sont le patrimoine de la ville : je vais m’impliquer davantage dans ce dossier dans les heures à venir », a annoncé le maire de la ville jeudi soir sur son compte Twitter. Cette sortie de Nicolas Florian sonne clairement comme une mise en garde à toutes les parties, surtout à King Street.

Guerre ouverte entre Frédéric Longuépée et les Ultramarines

Ces dernières semaines, la tension est à son comble entre Frédéric Longuépée et certains supporters des Girondins de Bordeaux. Les Ultramarines entendent faire tomber King Street et la direction bordelaise dont ils fustigent les méthodes à travers des enregistrements sonores. Ces éléments audio qui accablent le board des Girondins sont issus d’une réunion entre certains dirigeants du club. Suite à ces fuites dont il remet en cause l’authenticité, le président bordelais entend saisir la justice. Frédéric Longuépée compte porter plainte contre le groupe des Ultras pour diffamation. Ceux-ci sont également disposés à en découdre au tribunal. Les Ultramarines l’avaient d’ailleurs fait savoir dans une lettre ouverte adressée au boss des Girondins de Bordeaux.





Par Ange A.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp