ASSE Mercato : Caïazzo glisse un gros tacle au gouvernement

Bernard Caïazzo, président de l'ASSE, inquiet !

Bernard Caïazzo, président de l’ ASSE, est revenu sur le colossal manque à gagner du football français, du fait de l’arrêt de la Ligue 1. Il allume le gouvernement et annonce un mercato estival très compliqué pour les clubs de l’Hexagone.

ASSE : Caïazzo, « le gouvernement nous a tiré une balle dans le pied »

Le président du Conseil de Surveillance de l’ASSE s’est montré inquiet sur la situation du football en France, après l’arrêt prématuré des championnats. Selon son estimation, les pertes se chiffrent à 600 millions d’euros pour le foot français ». Comme Jean-Michel Aulas, Bernard Caïazzo déplore « une décision peut-être trop hâtive » des autorités. « Le gouvernement nous a tiré une balle dans le pied », a-t-il enfoncé, sur Eurosport. Vu la reprise en Allemagne, et les dates fixées pour le redémarrage en Espagne, en Angleterre et en Italie, le dirigeant de l’ASSE est certain que les clubs français ont « un handicap évident par rapport à leurs voisins européens ».

Mercato : 200 M€ de ventes pour les clubs français compromis ?

En raison de l'arrêt des championnats depuis la mi-mars, les formations de Ligue 1 et Ligue 2 se retrouvent en difficulté sur le marché des transferts. Si l’on en croit Bernard Caïazzo, « les clubs français avaient 200 millions d’euros de ventes à faire avant fin juin (date de la fin des contrats) ». Mais ils sont clairement bloqués, car « les autres championnats n’ouvriront pas leur marché avant juillet ». Inquiet, le responsable de l’ASSE s’interroge : « on fait comment ? » Notons que l'AS Saint-Étienne, privée de ressources, a démarré son mercato en recrutant deux joueurs de National 2, sans payer d'indemnités : Jean-Philippe Krasso (Epinal) et Setigui Karamoko (Béziers).


Par ALEXIS
Publié le 30 mai 2020 à 11:20 | mis à jour le 30 mai 2020 à 11:20

Facebook
Twitter
email
Whatsapp
Joueurs et Clubs