OL : Ligue 1, Lyon fixé lundi ou mardi par le Conseil d’Etat

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL

L’ OL, l’Amiens SC et le Toulouse FC avaient rendez-vous au Conseil d’Etat ce jeudi. Les trois clubs de Ligue 1 contestent la décision de la LFP mettant fin au championnat. La plus haute juridiction compte rendre son verdict en début de semaine prochaine.

L’ OL, Amiens et Toulouse suspendus aux lèvres du Conseil d’Etat

Il faudra attendre lundi ou mardi pour connaître le verdict du Conseil d’Etat suite aux recours introduits par l’ OL, l’Amiens SC et Toulouse. Tous récusent la décision de la LFP rendue le 30 avril qui condamne Lyon à une 7e place de Ligue 1 tandis qu’Amiens et Toulouse ont administrativement été relégués en Ligue 2. Jeudi, le Conseil a donc ouvert l’audience relative à cette affaire. Cité par l’Agence France Presse, Bertrand Dacosta a annoncé qu’il va clôturer l’instruction samedi et rendre son verdict « lundi ou mardi ». Présent à cette première audience, Jean-Michel Aulas a encore fustigé la décision de la Ligue et soutenu qu’une reprise du championnat était possible. Quant à Bernard Joannin, le président amiénois, il est venu contester la relégation de son club.

Une première manche remportée par la LFP

De son côté, Didier Quillot a réitéré que c’est « la bonne décision » qui avait été prise. Le directeur général de la Ligue en a profité pour fustiger l’attitude des dirigeants de l’ OL et des deux clubs relégués. « La Ligue est là pour représenter l'intérêt général, celui des 40 clubs, et nous avions en face de nous trois clubs venus pour parler de leur intérêt particulier », a-t-il confié à la sortie de l’audience selon les propos relayés par l’AFP. Didier Quillot se veut serein quant à l’issue de ce procès. La LFP avait déjà exprimé sa satisfaction après que le tribunal administratif de Paris ait débouté Lyon, Amiens et Toulouse. Mal classés en Ligue 1, les trois clubs contestataires tentent désormais de sauver leur saison devant les tribunaux. Reste à savoir s’ils sortiront vainqueurs sur le terrain judicaire. Réponse attendue en début de semaine.




Par Ange A.
Publié le 04 juin 2020 à 23:35 | mis à jour le 04 juin 2020 à 23:35

Facebook
Twitter
email
Whatsapp