PSG Mercato: pour aller au Barça, Neymar veut griller la reprise

Neymar, son retour au PSG compliqué Publié par Gary SLM le 10 juin 2020 à 09:03

Neymar a récemment affirmé son envie de quitter le PSG pour « aller au Barça ». Malgré le chou gras fait de cette affaire par les médias, le brésilien n’a pas jugé utile de démentir les propos qui lui sont prêtés en Espagne et au Brésil. Son comportement de ces derniers jours pourrait confirmer son envie de partir du Paris Saint-Germain.

Toujours pas de Neymar à Paris

Le PSG envisage de reprendre les entraînements le 22 juin prochain. Tous les joueurs en déplacement à l’étranger doivent donc redescendre sur Paris à cause d’une recommandation du Ministère de l’Intérieur. Il est demandé à toutes personnes revenant d’un voyage en dehors de l’Europe de s’autoconfiner 14 jours au retour en France. Même si cette mesure barrière contre la propagation du COVID-19 n’est pas encore obligatoire, elle pourrait bientôt le devenir dès la mi-juin. Malgré cette information, Neymar n’est toujours pas dans l’avion pour le retour, ce qui va donc l’amener à reprendre les entraînements beaucoup plus tard que le groupe. Sachant que le mercato estival a déjà débuté en France et qu’il va bientôt commencer dans les autres pays d’Europe les semaines à venir, Neymar semble préparer une crise au PSG dont il devrait se servir pour claquer la porte.

Le buteur devant la justice brésilienne ?

Outre la question de son avenir, Neymar fait l’actualité au Brésil pour une affaire qui pourrait lui couter une grosse amende. En effet, la mère de la star brésilienne, Nadine Gonçalves (52 ans), a récemment rendu publique sa relation amoureuse avec Tiago Ramos (22 ans). Ce jeune homme présenté comme bisexuel par la presse brésilienne se serait fait insulter par l’attaquant du PSG. Neymar aurait lancé à son propos : « petit pédé », « enculé » alors qu’un des proches du parisien jugeait qu’il serait mieux avec « un balai dans le cul ». Ces propos confinés sur des bandes sonores fondent présentement une action en justice diligentée contre l’ancien Barcelonais. En attendant la décision du procureur d’ouvrir ou pas un procès, Neymar est toujours attendu par le PSG à l’entraînement dans 12 jours.

Cette date de reprise pourrait ne pas être respectée par le joueur puisque le confinement volontaire de 14 jours pourrait devenir obligatoire dès le 15 juin prochain. Neymar a donc tout intérêt à rappliquer avant que l’activiste Agripino Magalhaes, un militant LGBT brésilien, partisan de cette plainte, ne le contraigne à rester au pays un certain temps sur décision du procureur.

Afficher les commentaires