FC Nantes : De gros ennuis judiciaires pour Waldemar Kita

Waldemar Kita dans le viseur de la justice Publié le 14 juin 2020 à 09:52

Selon les informations de L’Equipe, Waldemar Kita aurait vu plusieurs de ses biens saisis par la justice. Le président du FC Nantes fait l’objet d’une enquête du Parquet national financier sur sa situation fiscale personnelle.

Waldemar Kita au cœur d’une enquête

Si le FC Nantes enchaîne les signatures estivales, son président fait face à des tourments. Et pour cause, Waldemar Kita est soupçonné d’avoir floué les autorités sur sa situation fiscale personnelle. Une enquête a été ouverte contre le patron des Canaris, lequel devrait « plusieurs millions d’euros » à l’Etat. Selon L’Equipe, plusieurs biens du président du FCN ont déjà été saisis depuis le début de l’année. De même, le journal assure que des agents de l’Office central contre la corruption et les infractions financières fiscales ont mené des perquisitions au sein des bureaux du FC Nantes à la Jonelière et dans les locaux parisiens du club en 2019. Le quotidien sportif croit même savoir que l’enquête entre dans sa phase finale.

Le président Kita bientôt devant les tribunaux ?

Face aux accusations dont il fait l’objet, le président du FC Nantes a refusé de s’exprimer, comme l’a fait savoir le journal national. « Par respect pour l’institution judiciaire, M. Kita et ses avocats ne répondront qu’aux seules questions qui seraient éventuellement posées par la justice », ont indiqué ses conseillers. Si ces accusations sont avérées, Waldemar Kita risque gros auprès des tribunaux. A cause de cette enquête, le président du FCN n’a pas pu mener à bien le projet du nouveau stade, le Yellopark. La maire de Nantes, Johanna Rolland, expliquait que cette enquête rendait « impossible » la cession d’un terrain public au patron des Canaris.

Par Ange A.