Après avoir clamé son désir de rejoindre l’OM cet été, Mbaye Niang, joueur du Stade Rennais SRFC, est revenu sur ses déclarations en dénonçant une mauvaise interprétation des journalistes et a annoncé qu’il pouvait finalement rester en Bretagne. Il n’en fallait pas plus pour motiver Jérôme Rothen à tacler sévèrement l’international sénégalais.

SRFC : Mbaye Niang spécialiste des déclarations contradictoires

Présent au Stade Rennais SRFC depuis l’été 2018, Mbaye Niang estime que le moment est venu de relever un autre challenge. Présent sur le plateau du Canal Football Club le 24 mai dernier, l’attaquant breton (10 buts en 26 matches de Ligue 1 cette saison) avait clairement annoncé que sa priorité, c’était de rejoindre l’OM la saison prochaine. Un transfert pour lequel il assurait même être prêt à diminuer son salaire. Mais hier jeudi, l’ancien Milanais fait un virage à 360°. Interrogé par RMC Sport, Mbaye Niang s'est dit prêt à rester finalement au Stade Rennais FC la saison prochaine. Pour son désir de rejoindre l’Olympique de Marseille, le joueur de 25 ans a dénoncé une « envie de faire un peu de buzz » de la part des journalistes qui avaient mal interprété ses déclarations.

Stade Rennais : Jérôme Rothen le trouve irrespectueux et ingrat envers Rennes

La nouvelle sortie de Mbaye Niang n’est pas du goût de Jérome Rothen. Sur les antennes de la radio sportive, l’ancien milieu de terrain monégasque a d’abord rappelé que c’est « quand même lui qui a mis le feu » en clamant son désir de rejoindre l’écurie phocéenne. Pour l’ex-Parisien, il n’est pas question que le Sénégalais n’assume pas ses déclarations en voulant faire porter le chapeaux aux journalistes. Aussi, Jérôme Rothen estime que l’ancien du Torino fait preuve de non-respect et d’ingratitude envers le Stade Rennais SRFC qui lui a tout donné sans rien recevoir en retour. « Il ne respecte pas Rennes (...) C'est lui qui est responsable de tout ça. C'est inquiétant pour un club comme Rennes qui lui a beaucoup donné et, en retour, Rennes n'a rien pour un joueur qu'il a relancé en lui donnant de la stabilité, qu'il n'a jamais eue depuis le début de sa carrière », a pesté le consultant, convaincu qu' « il n'y a aucun club en France, à commencer par Marseille, qui sera capable de mettre 20 millions d'euros ».