Le Havre, OM Mercato : Énorme annonce du clan Pape Gueye

Pape Gueye voudrait jouer en Ligue 1 et à l'OM

Proche de s’engager avec Watford, Pape Gueye ne rejoindra finalement pas la Premier League. L’entourage du milieu de terrain, en fin de contrat au Havre AC, révèle qu’il a déjà choisi sa prochaine destination.

Le choix de Pape Gueye est connu

Dimanche, Pape Gueye a mis les choses au clair sur son avenir. Le milieu de terrain de 21 ans a décidé de ne pas s’engager avec Watford avec qui son ancien agent lui avait fait signer un précontrat. Libre cet été, le jeune milieu de terrain veut continuer de progresser dans l’Hexagone. C’est ce que vient de révéler un de ses proches au Phocéen. Le Havrais voudrait évoluer en Ligue 1 « deux ou trois ans avant de partir à l’étranger ». La même source assure que le natif de Montreuil aurait déjà une préférence parmi ses prétendants de l’élite. « L’OM est un des clubs les plus intéressés par Pape, c'est clair. Il y a aussi Metz, Strasbourg, Angers, Nantes, des clubs allemands, portugais et espagnols. Arsenal nous a aussi contactés avec un salaire trois fois supérieur. (…) L’OM est clairement dans sa short-list. Ce serait un super club pour lui », déclare le proche de Gueye.

Combien faut-il à l’OM pour s’offrir Gueye ?

Même s’il est en fin de contrat avec Le Havre AC, il faudra débourser quelques millions pour s’attacher les services de Pape Gueye. La faute à l’accord passé avec Watford. Les Hornets exigeraient 5 millions d’euros comme indemnité de rupture pour céder le milieu de terrain défensif. Mais selon la source du Phocéen, ce prix peut être revu à la baisse. « (…) La valeur des joueurs a chuté de moitié avec la crise sanitaire (…) Le club qui veut le récupérer doit donc négocier une baisse de cette clause avec Watford », souligne le proche de Gueye. Pour le journal, une somme comprise entre 2 et 3 millions d’euros devrait suffire à signer le milieu du Havre AC. L’OM sait donc à quoi s’en tenir pour sa cible.





Par Ange A.
Publié le 19 juin 2020 à 12:36 | mis à jour le 19 juin 2020 à 12:36

Facebook
Twitter
email
Whatsapp