Montpellier HSC : Algérie, Delort raconte sa 1ère convocation

Andy Delort retenu avec l’Algérie pour la CAN 2019 après un coup du sort Publié par Gary SLM. le 20 juin 2020 à 13:13

Réserviste de la sélection d’Algérie avant la dernière CAN (2019) remportée par les Fennecs, Andy Delort, attaquant du Montpellier HSC, aurait pu ne pas être convoqué à l’événement sportif. Mais une petite voix intérieure conseillait au buteur montpelliérain de continuer à s’entraîner alors qu’il était en vacances…

Andy Delort motivé par une petite voix intérieure

Performant sur le front de l’attaquant du Montpellier HSC, Andy Delort s’est fait remarquer par le sélectionneur d’Algérie la saison dernière. C’est donc logiquement que le buteur héraultais a été convoqué en sélection par Djamel Belmadi. Sauf que l'ancien Toulousain avait reçu le statut de réserviste de la sélection algérienne puisque les 23 joueurs de la CAN 2019 avaient déjà été sélectionnés. Ce qui aurait pu démotiver Andy Delort au point de ne pas s’entraîner, surtout qu’il était en vacances en Corse chez sa belle-famille. Mais une petite voix intérieure disait au joueur de 28 ans de s’entraîner, contrairement à ses coéquipiers qui lui conseillaient de se « lâcher » parce qu’il était en vancances. L'ex-ajaccien a choisi de continuer à s’entraîner, même s'il ne pouvait pas justifier ce choix. « Mais je savais qu’il fallait que je m’entraîne, je ne sais pas pourquoi », a-t-il confié à RMC Sport.

Le Montpelliérain convoqué pour la CAN

Et Andy Delort avait été bien inspiré de se fier à sa petite voix intérieure. « Un jour, ma femme me réveille en pleine nuit pour me dire de regarder ce qui se passait (l’affaire Belkebla, ndlr) », se souvient-il. Il fallait alors convoquer d’urgence un réserviste, et l’ancien Nîmois a été l’heureux élu. « Le lendemain... Je suis allé acheter un coca à la paillote et je reçois un appel de la fédé algérienne qui m’a passé Djamel Belmadi. Il me disait que je devais les rejoindre à Doha dans 24h. Quand je l’ai annoncé aux autres, j’étais tout tremblant », raconte-t-il avant de conclure : « Une histoire extraordinaire. »

Afficher les commentaires