Juventus : L’énorme annonce de Sarri sur Miralem Pjanic

Miralem Pjanic annoncé au Barça Publié le 27 juin 2020 à 15:11

Depuis plusieurs jours, le nom de Miralem Pjanic est associé au FC Barcelone. Coach de la Juventus, Maurizio Sarri s’est prononcé sur un éventuel départ de son maître à jouer.

Sarri se prononce sur le départ de Miralem Pjanic

Ces derniers jours les médias espagnols et transalpins évoquent un futur échange entre le Barça et la Juventus. Miralem Pjanic poserait alors ses valises en Espagne tandis qu’Arthur Melo ferait le chemin inverse. Une opération qui pourrait se réaliser dans les prochaines heures selon ces médias. Au sortir de la victoire de la Juventus (4-0) contre Lecce, Maurizio Sarri a été invité à se prononcer sur un possible départ de Pjanic. L’entraîneur des Bianconeri n’est pas contre ce transfert mais souhaite garder son milieu de terrain au moins jusqu’à la fin de la saison. « Je ne sais pas si Pjanic va encore jouer avec la Juve, je n'ai reçu aucune communication (…) J'espère qu'il pourra rester avec nous jusqu'à la fin, il n'y aura pas de répercussions », a confié l’ancien coach de Chelsea.

Sarri botte en touche pour Arthur

S’il veut conserver son maître à jouer jusqu’à la fin de la saison, Maurizio Sarri ne s’est pas prononcé sur Arthur Melo. « C'est un joueur de Barcelone, je ne veux pas parler de lui, ça me paraîtrait mauvais. Je n’ai pas du tout apprécié quand Setién l'a fait avec Pjanic », a déclaré le coach de la Juventus. Arrivé à Turin en 2016, l’avenir du milieu de terrain bosnien n’a jamais été autant remis en question que depuis l’arrivée de Maurizio Sarri. Le coach de la Vieille dame semble lui préférer un profil plus défensif comme Rodrigo Bentancur. De même, le nom de Jorginho, son ancien poulain à Naples et puis à Chelsea a souvent été associé à la Juve. Mais la direction turinoise aurait jeté son dévolu sur Arthur Melo. Selon le spécialiste du mercato Nicolo Schira, le milieu brésilien devrait passer sa visite médicale dimanche quand son alter ego bosnien ferait de même à Barcelone.





Par Ange A.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp