ASSE : Propositions de Caïazzo pour se prémunir des crises

Bernard Caïazzo, président de l'ASSE et du syndicat Première Ligue

Président de l’ASSE et du syndicat Première Ligue, Bernard Caïazzo a fait des propositions concrètes pour se protéger contre d’éventuelles futures crises, vu l’amère expérience de la crise de Covid-19.

ASSE : Bernard Caïazzo propose une réserve de 500 M€

L’ASSE et tous les clubs professionnels en France ont été durement éprouvés par la crise sportive et économique engendrée par l’épidémie de Covid-19. Bernard Caïazzo a évoqué plusieurs fois les effets de l’arrêt des championnats professionnels sur les revenus des clubs. Il avait évoqué un manque à gagner estimé à plus de 500 M€ pour le football français du fait de la fin de saison prématurée. S’exprimant sur NewsTank, le dirigeant de l’AS Saint-Étienne a regretté « cette perte de 500 M€ qui était évitable » selon lui. « La reprise des compétitions chez nos voisins (Allemagne, Espagne, Angleterre, Italie) nous oblige aujourd’hui à prendre conscience d’une réalité cruelle », a-t-il indiqué, dans des propos relayés par Ouest-France. Pour les propositions, Bernard Caïazzo souhaite entre autres « que 10 % des salaires des footballeurs professionnels servent à alimenter un fonds d’aide au football amateur ».

Des droits TV gérés par les clubs comme en Angleterre ?

Il a également proposé « l'instauration d'une loi pour lutter contre le piratage des droits audiovisuels, et souhaite également la création d'une société appartenant aux clubs, pour gérer les droits TV en s'inspirant du modèle anglais ». Dans les extraits de l’intervention du président de Première Ligue, rapportés par le quotidien régional, ce dernier pense à « la création d'un fonds permanent de 500 M€ pour le sport, utilisable en cas de crise ». Dans son plan pour se parer contre une crise qui pourrait impacter le football professionnel, Bernard Caïazzo « souhaite que 50% des salaires des joueurs soient placés dans un fonds, ce qui repousserait la fiscalité au moment de leur récupération ». Le président du Conseil de surveillance de l’ASSE a également proposé « que 10% des plus-values des transferts partent dans un fonds d’aide aux clubs qui possèdent un centre de formation de haut niveau ».





Par ALEXIS
Publié le 29 juin 2020 à 22:48 | mis à jour le 29 juin 2020 à 22:48

Facebook
Twitter
email
Whatsapp
Joueurs et Clubs