Rachat de l’OM : Mourad Boudjellal, temps du passage à l'acte

Rachat de l’OM : Mourad Boudjellal doit être plus concret Publié le 02 juillet 2020 à 06:05

Le Rachat de l’OM est la principale actualité du moment dans le football français. Mourad Boudjellal a dit tout haut son envie de racheter l’Olympique de Marseille au grand bonheur de milliers de fans du club. Porteur d’un gigantesque projet qui pourrait lancer le club phocéen sur le plan européen, l’ancien président du RC Toulon a parlé sans pour autant poser d'actes concrets.

Rachat de l’OM : Mourad Boudjellal invité à passer à l'acte

Avant Mourad Boudjellal, un certain Jack Kachkar avait fait parler de lui dans la cité phocéenne plusieurs mois durant pour son intention de racheter l’Olympique de Marseille. Finalement déclaré insolvable, son projet avait été abandonné, ce qui lui avait même valu quelques moqueries dans le monde des affaires. Mourad Boudjellal est quant à lui un homme très connu pour ses succès dans le monde des affaires, mais aussi dans le sport, notamment dans le rugby. Mais il prend un risque avec son projet de rachat de l’OM, surtout s’il n’arrive pas à aller au bout de ses idées. Ces derniers jours, différentes voix se lèvent contre sa tendance naturelle à inciter les supporters à souscrire à son projet, une opération qui aurait dû rester secrète.

Vente de l'OM : la réputation d'un homme en jeu ?

Pierre Ménès pense comme beaucoup de supporters marseillais que le vente de l’OM à Mourad Boudjellal et ses partenaires serait une bonne chose. Cependant, un loupé dans cette opération pourrait coûter beaucoup à l'homme d'affaires français sur le plan de sa crédibilité. Le journaliste du Canal Football Club a confié sur Twitter : « Maintenant il va falloir passer aux actes. Il prend un risque énorme pour sa crédibilité ». Il faut dire que Mourad Boudjellal a jusqu’ici basé sa stratégie de pousser Frank McCourt à vendre l’OM sur une adhésion massive des fans du club à son projet. Il ne semble pas se soucier de la capacité de l’américain à résister à une pression que pourraient exercer sur lui les supporters. Une erreur qui pourrait pourtant braquer le Bostonien dont les proches chantent en boucle « l’OM n’est pas à vendre ».





Par Gary SLM

Facebook
Twitter
email
Whatsapp