Rachat de l'OM : Molina tire à boulets rouges sur Ajroudi

Rachat de l’OM : Romain Molina dézingue Mohamed Ayachi Ajroudi

Attiré par le rachat de l’OM, Mohamed Ayachi Ajroudi ne serait pourtant pas un homme à qui il faudrait faire confiance. Sur le Twitch de Manu Lonjon, Romain Molina a tenu des propos très peu flatteurs sur le Franco-Tunisien qui aspire à arracher l’Olympique de Marseille à Frank McCourt.

Pourquoi vendre l’Olympique de Marseille ?

Très à cheval sur les scoops qui annoncent une vente de l’OM, Romain Molina s’est encore exprimé sur le sujet. Selon le journaliste, il faudrait vendre le club car la « situation n’est pas normale à l’OM, les gens ne croient plus en l’équipe actuelle ». Le confrère estime que les supporters « ont besoin de rêver », mais que le rêve « n’est pas possible » avec la direction actuelle. Et Romain Molina « trouve ça triste pour tout le monde… ». Mais « le plus triste » dans l’affaire se trouve ailleurs.

Rachat de l’OM : Mohamed Ayachi Ajroudi, un escroc ?

Ces derniers mois, l’idée d’un rachat de l’OM est revenu en force dans l’actualité sportive. Alors que les premières rumeurs avaient porté sur le richissime prince saoudien Al-Walid Ben Talal, les toutes dernières informations annoncent le projet de Mohamed Ayachi Ajroudi, ingénieur et homme d’affaires franco-tunisien basé en Arabie Saoudite. Si les adversaires de ce projet de rachat de l’OM, dont le Qatar, évoquent le soutien occulte de l’Arabie Saoudite, Romain Molina lui, préfère pointer le comportement peu recommandable de Mohamed Ayachi Ajroudi. Ainsi, le journaliste rappelle que les suiveurs du football tunisien « savent ce qu’il a fait au Stade Gabesien (démission après la relégation du club en D2 tunisienne), et quand tu sais ça, tu auras tout de suite le spectre de Kachkar (ndlr : homme d’affaire canadien au coeur d’un vrai-faux rachat de l’OM en 2007) ». Pour le confrère, Mohamed Ayachi Ajroudi n’est rien d’autre qu’un homme en mal de notoriété. « Lui, c’est que du paraitre », prévient Romain Molina avant de pointer l’avarice du Franco-Tunisien « Dans un palace, il reste à la table la plus importante, mais il ne commande que des cafés ». Enfin, cerise sur le gâteau, le journaliste a des amis qui ont été « escroqués » par Mohamed Ayachi Ajroudi qui, alors que « l’argent devait sortir… a disparu, et il ne l’a pas fait qu’une fois ».

Par JOËL
Publié le 09 juillet 2020 à 14:00 | mis à jour le 09 juillet 2020 à 14:00

Facebook
Twitter
email
Whatsapp
Joueurs et Clubs