OM Mercato : Dossier Pape Gueye, Watford veut se venger

Watford rassemble ses arguments juridiques contre la signature de Pape Gueye à l’OM

Cet été, Pape Gueye s’est engagé avec l’OM alors qu’il avait signé un pré-contrat avec Watford l’hiver dernier. Pour le club anglais, il est hors de question de laisser l’Olympique de Marseille et le joueur s’en tirer à si bon compte.

Dossier Pape Gueye, Watford rassemble ses arguments juridiques

Auteur d’une solide saison au Havre AC (Ligue 2), Pape Gueye a rapidement tapé dans l'oeil des recruteurs de Watford. Un pré-contrat avait alors été signé entre le milieu de terrain et les Hornets en janvier. Mais cet été, au moment de rejoindre le club anglais, le joueur de 21 ans s’est désisté. Selon lui, le pré-contrat signé avec la formation de Premier League contient des vices de forme, notamment sur le salaire et bien d’autres points. L’OM ne s’est pas fait prier et a saisi l’occasion pour signer gratuitement Pape Gueye qui était en fin de contrat avec Le Havre AC. Un coup magistral salué par de nombreux observateurs, l’ancien Havrais étant un joueur très prometteur. Mais l’affaire semble loin d’être terminée. Selon Le Phocéen, les Hornets sont en train de réunir les arguments juridiques pour obtenir réparation, car ils sont convaincus que « le contrat proposé à Gueye étant absolument réglementaire et enregistré à la Ligue anglaise ».

Une mine au pied de l’OM ?

En cas de succès dans l’affaire, Watford pourrait obtenir la suspension de Pape Gueye, une amende pour le joueur et pour le club olympien. De quoi inquiéter les dirigeants marseillais ? « Du côté de l'OM, on ne semblait pas très inquiet », répond le site sportif, auquel un avocat proche du dossier a expliqué que l’Olympique de Marseille « ne risque pas grand-chose, car, dans ce genre de dossier, les amendes FIFA doivent être payées par le joueur ». Voilà qui devrait rassurer les supporters que « l'OM a eu raison de le faire signer, car c'est un joli coup quoiqu'il arrive ».



Par JOËL
Publié le 16 juillet 2020 à 10:30 | mis à jour le 16 juillet 2020 à 10:30

Facebook
Twitter
email
Whatsapp