Angers SCO : Bernardoni évoque son choix et le poste de N°1

Paul Bernardoni, gardien de but d'Angers SCO

Angers SCO a recruté Paul Bernardoni à Bordeaux et a fait de lui le gardien de but N°1. Revenu sur son transfert, le portier a justifié son choix. Il a aussi évoqué ses ambitions et sa relation avec Ludovic Butelle.

Angers SCO : Bernardoni « voulait continuer à progresser et à jouer »

Paul Bernardoni a rejoint Angers SCO après trois saisons en prêt, à Clermont Foot (2017-2018) et au Nîmes Olympique (2018-2020). Il s’est lié au Sporting Club de l’Ouest jusqu’en 2024. Arrivé en provenance des Girondins qui ne comptaient pas sur lui, le portier de 23 ans a donné les raisons de son départ et a justifié son choix angevin. « Je voulais continuer à progresser et à jouer », a-t-il expliqué dans une interview avec L’Équipe. En effet, Paul Bernardoni n’avait pas de temps de jeu à Bordeaux. Entre 2016 et 2020, il a disputé 7 matchs seulement, sous le maillot des Marine et Blanc. Le gardien de but formé à l’ES Troyes AC révèle qu’il a eu un premier contact avec Angers SCO en 2016. Et depuis, « il savait que le SCO avait toujours eu un oeil sur lui ». Le natif d’Évry a indiqué qu'il a été rassuré aussi par le discours du président Saïd Chabane et la démarche d’Arnauld Lucas (coach des gardiens du SCO) et de Stéphane Moulin (entraineur principal).

Bernardoni est-il sous pression au SCO ?

Pour rappel, Paul Bernardoni a été transféré pour 7 M€ de Bordeaux. Il est ainsi la recrue la plus chère de l’histoire du club de Maine-et-Loire. Cependant, il estime que cela ne lui met pas du tout la pression. « S’ils ont investi ce prix sur moi, c'est qu'ils estiment que je le mérite. C'est flatteur et ça me motive encore plus », a-t-il répondu dans le quotidien sportif. Selon le dernier rempart, l’investissement du SCO « montre que le club compte réellement sur lui ». Du coup, il promet de tout faire pour mériter cette confiance.

Entente avec Ludovic Butelle

Stéphane Moulin a fait de Paul Bernardoni le rempart N°1 de son équipe aux dépens de Ludovic Butelle (37 ans). Mais cela ne cause pas de problème, selon le jeune gardien de but. « Le coach a été très clair dans la hiérarchie des gardiens. Avec "Ludo", ça se passe très bien. On discute énormément, on s'entend très bien », a-t-il rassuré.

Les objectifs de Paul Bernardoni

L’ancien portier de l’ESTAC est venu à Angers avec une ambition modeste. Il veut « rapporter le maximum de points » en Ligue 1 pour sa nouvelle équipe, car souligne-t-il : « pour moi, un bon gardien c'est quelqu'un qui est régulier ». D'après ses explications, « le but est de continuer à pérenniser le club en Ligue 1, tout en essayant de progresser, de grandir avec lui et d’aller le plus haut possible ».



Par ALEXIS
Publié le 16 juillet 2020 à 16:00 | mis à jour le 16 juillet 2020 à 16:00

Facebook
Twitter
email
Whatsapp