ASSE Mercato : option d'achat levée pour Kolodziejczak !

Mercato ASSE : Timothée Kolodziejczak reste au club Publié par Gary SLM le 18 juillet 2020 à 09:05

Timothée Kolodziejczak est désormais, exclusivement, un joueur de l'ASSE. L'option d'achat qui accompagnait son prêt à l' AS Saint-Étienne a été levée. Le club stéphanois dispose donc complètement de l'ancien joueur des Tigres.

Timothée Kolodziejczak définitivement joueur de l'ASSE

Vendredi, sur leurs différents canaux de communication, les Tigres ont annoncé un transfert définitif de Timothée Kolodziejczak à l'ASSE. Le joueur français de 28 ans était en prêt à l'As Saint-Étienne avec une option d'achat estimée à 4,5 millions d'euros. Malgré ces temps rendus difficiles par la pandémie de coronavirus qui a précipité l'arrêt de la Ligue 1, le club a fait l'effort de sortir le chèque de 4,5 millions d'euros. Ce joueur est désormais sous contrat avec les Stéphanois jusqu'en juin 2022. Son parcours chez les Verts a été difficile, mais sauvé par son goût du travail. Ses efforts viennent d’être récompensés par Claude Puel. Le coach de Saint-Étienne avait dans un premier temps écarté le joueur de son onze avant de le réintégrer. Il a ensuite fait bonne figure et c'est ce qui a décidé le manager général de Sainté à opter pour la levée de son option d'achat.



Kolodziejczak et Camara qualifié pour Saint-Étienne - PSG

Officiellement, Claude Puel est à sa troisième signature de ce mercato estival après les transferts de Jean-Philippe Krasso et Yvan Neyou. Le jeune parisien Adil Aouchiche devrait prochainement augmenter le nombre de joueurs recrutés par l' AS Saint-Étienne lors de ce mercato estival. Il faut cependant noter que le club reste toujours dans le viseur du gendarme financier du football français, la DNCG, pour ses finances fragiles. Mais les bonnes nouvelles ne venant pas seules, l'ASSE va pouvoir utiliser Kolodziejczak et Camara pour la finale de la Coupe de France face au PSG. Les deux joueurs, suspendus avant l'arrêt des compétitions, ont été autorisés par la commission de discipline de la LFP à jouer ce match. Les instances ont considéré qu'ils auraient pu purger leurs sanctions si la pandémie de Covid-19 n'était pas intervenue.