Stade de Reims : Monaco, décision de Caillot pour Axel Disasi

Caillot recale l’AS Monaco pour Axel Disasi Publié le 23 juillet 2020 à 20:11

Auteur d’une bonne saison avec le Stade de Reims,Axel Disasi est ciblé par plusieurs clubs, dont l’AS Monaco. Mais les recruteurs monégasques ont fait une offre qui n’a pas convaincu Jean-Pierre Caillot.

Caillot met fin aux discussions avec l’AS Monaco pour Axel Disasi

L’AS Monaco voudrait renforcer son secteur défensif où Jemerson semble désormais à bout de souffle et Kamil Glik vieillissant. Pour ce faire, les recruteurs monégasques ont noté le nom d’ Axel Disasi en bonne place sur la liste de leurs cibles défensives pour ce mercato estival. Un intérêt auquel le Stade de Reims n’est pas opposé. Le joueur de 22 ans, en fin de contrat en juin prochain, a même un bon de sortie cet été. Jean-Pierre Caillot a donc « négocié avec Oleg Petrov et Paul Mitchell, la semaine dernière à Monaco » et il n’ « était pas loin de trouver un accord » avec ces deux dirigeants monégasques, selon ses déclarations dans L’Union ce jeudi. Mais aucun accord n’a été trouvé parce que les parties en présence n’étaient « pas au chiffre souhaité ». Autrement dit, pour le prix d’ Axel Disasi (15 millions d’euros sont régulièrement avancés), les responsables de l’AS Monaco et le président rémois n’ont pas trouvé d’accord. Agacé par le refus des Monégasques de payer le prix demandé, Jean-Pierre Caillot a « décidé de quitter la réunion après quatre heures de pourparlers », même s’il reconnaît que « Monaco était chaud sur le dossier ».

Quelle destination pour la pépite champenoise ?

L’AS Monaco recalée, où Axel Disasi pourrait-il débarquer la saison prochaine ? « Mais, on dispose d’offres de l’étranger (notamment en Angleterre, ndlr) », répond Jean-Pierre Caillot, pas du tout inquiet du retrait des Monégasques. D’ailleurs, le dirigeant stadiste ne court pas contre la montre, car « Axel n’a pas encore fait son choix » et si le Stade de Reims « n’a pas la somme souhaitée » et que le natif de Gonesse « n’a pas choisi », le dossier « va encore attendre ». D’ailleurs, Jean-Pierre Caillot est optimiste, car « ça continue de frétiller à l’étranger parce que le mercato n’est pas ouvert » et « des clubs se sont réintéressés ». Et le patron des Rémois de conclure : « On va voir comment tout ça va évoluer. Mais, on est très serein. »





Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp