Stade Rennais Mercato : Julien Stéphan est cash sur 3 points

Julien Stéphan, entraîneur du Stade Rennais FC

Julien Stéphan était l’invité de l'émission « Un dîner avec… » partagée par le journaliste Julien Lechevestrier. L’occasion pour l’entraîneur du Stade Rennais FC d’évoquer les renforts encore attendus, le retour à la raison de Mbaye Niang et sa situation sur le banc.

Julien Stéphan attend encore 3 ou 4 renforts

Actif lors de la première partie du marché estival, le Stade Rennais FC « a déjà réussi à faire signer Martin Terrier avant la coupure du mercato », a rappelé Julien Stéphan. Aussi, le technicien breton « aimerait recruter un attaquant et deux défenseurs centraux ». Des recrutements qui seraient en adéquation avec le « budget Europa League + » que la formation bretonne a décidé d’adopter pour le moment. Mais ce budget sera revu à la hausse si le SRFC est qualifié pour la Ligue des Champions, car une 4e cible pourra être visée.

Mbaye Niang revenu à de meilleurs sentiments

Mbaye Niang voulait quitter le Stade Rennais FC pour rejoindre l’OM la saison prochaine. Une option qui n’était pas validée par Julien Stéphan. Ce dernier a eu « une discussion franche avec lui à la reprise » pour « "rattraper" le joueur, le concerner à nouveau au projet ». Un travail de sensibilisation de Mbaye Niang pour lequel le coach breton a bénéficié du soutien inespéré d’André Villas-Boas dont « la sortie… est claire ». L’entraîneur marseillais a effectivement expliqué que l’attaquant sénégalais n’était pas une cible de l’Olympique de Marseille. Un retournement de situation qui n’a toutefois pas eu d’effet négatif sur le physique de l’ancien Caennais, qui « est revenu en forme ».

Le coach fidèle au Stade Rennais FC

Evoquant enfin sa situation personnel, Julien Stéphan a assuré se sentir « super bien au Stade Rennais ». Il est « très attaché au club » et « aime Rennes ». Mais le stratège a beau aimer le club breton, il sait qu’il sera remplacé un jour puisqu’il croit « beaucoup à la notion de cycle ». Il n’a tout simplement « pas envie de mal finir » et il est conscient que les entraîneurs à la « Guy Roux dans le foot pro actuel… ce n’est plus possible ».





Par JOËL
Publié le 26 juillet 2020 à 00:20 | mis à jour le 26 juillet 2020 à 00:20

Facebook
Twitter
email
Whatsapp