ASSE : Un bizutage tourne très mal, le club porte plainte

Deux adolescents ont été sérieusement battus lors d’un bizutage au centre de formation de l’ ASSE

Deux jeunes du centre de formation de l’ ASSE ont été roués de coups par trois de leurs coéquipiers le vendredi 24 juillet au centre de formation Robert Herbin. Informés de l’incident quelques jours plus tard, les responsables stéphanois ont décidé de porter plainte.

2 jeunes talents roués de coups par 3 de leurs coéquipiers

Le vendredi 24 juillet n’a pas été marqué que par la défaite de l’ ASSE face au PSG (0-1) en finale de la coupe de France. Alors que les joueurs de Claude Puel s’arrachaient sur la pelouse du stade de France pour tenir la dragée haute à l’ogre parisien, près de 60 pensionnaires du centre de formation stéphanois étaient réunis autour d’un écran de télévision pour suivre le match. Mais deux de ces jeunes pensionnaires n’ont pas pu suivre la rencontre. Ils se sont fait bizuter puis roués de coups par 3 de leurs plus anciens coéquipiers. Selon L’Equipe, malgré une légère commotion, les victimes avaient d’abord choisi de garder le silence. Mais 5 jours après les faits, soit en début de semaine, les 2 adolescents roués de coups ont décidé d’en parler à leurs éducateurs. Les dirigeants de l’ ASSE ont immédiatement ouvert une enquête interne qui a confirmé les faits et permis d’identifier les 3 coupables dont deux seraient encore mineurs. L’enquête terminée, les dirigeants ligériens ont tenu plusieurs réunions de crise à l’issue desquelles ils ont décidé de communiquer.

Le communiqué de l’ ASSE

Dans son communiqué, l’ ASSE dit avoir « été informée de faits inacceptables qui se seraient produits au sein de son centre de formation la semaine dernière ». En sa qualité de « quatrième meilleur centre de formation selon le dernier classement de la FFF », l’AS Saint-Etienne « ne peut tolérer des actes inappropriés et contraires aux valeurs inscrites dans son projet sportif d’excellence permettant à de nombreux jeunes joueurs d’intégrer le groupe professionnel ». Dans un souci de transparence et d’équité, « deux pensionnaires ont ainsi été convoqués à un entretien préalable à une éventuelle sanction et mis à pied à titre conservatoire », alors que le « troisième a fait l’objet d’une exclusion temporaire ». Enfin, face à « la gravité supposée des incidents qui lui ont été rapportés, l’ASSE a également déposé plainte contre X » et le club se dit « prêt à collaborer avec les autorités afin de déterminer précisément toutes les responsabilités ».



Par JOËL
Publié le 01 août 2020 à 22:34 | mis à jour le 01 août 2020 à 22:34

Facebook
Twitter
email
Whatsapp