Rachat de l’OM : Mourad Boudjellal se retire et tacle Wingate

Rachat de l’OM : Mourad Boudjellal dénonce la communication de Wingate

Premier visage connu du clan Mohamed Ayachi Ajroudi, candidat au rachat de l’OM, Mourad Boudjellal a décidé de se retirer du projet. L’ancien président du RC Toulon dézingue désormais le clan de l’investisseur franco-tunisien.

Mourad Boudjellal annonce son retrait du projet de rachat de l’OM

Il a été le premier à évoquer ouvertement le projet de rachat de l’OM par Mohamed Ayachi Ajroudi. S'il y avait eu conclusion de l’affaire, Mourad Boudjellal aurait été nommé président de l’Olympique de Marseille. Mais la lune de miel a tourné court entre l’ancien patron du RC Toulon et le clan Mohamed Ayachi Ajroudi. Sur les antennes de RMC Sport, Mourad Boudjellal a annoncé qu’il se retirait du projet de rachat de l’OM. « Cela devient un peu indécent donc je me désolidarise complètement de cette façon et cette manière de communiquer. Quoi que cela puisse me coûter, même si demain cela se passe, cela se fera sans moi et ce n’est vraiment pas grave. Je n’ai pas pour habitude d’avoir ce genre d’attitude », a-t-il déclaré.

L’ex-Toulonnais fracasse la banque Wingate

En cause, le communiqué de la banque Wingate publié hier jeudi. L’établissement financier annonçait la poursuite des discussions « de manière professionnelle et confidentielle et sans pression ni de la presse ni de quiconque », malgré l’expiration de l’ultimatum de 10 jours lancé par le clan Ajroudi à Frank McCourt. Une communication qui agace profondément Mourad Boudjellal. « Le communiqué de ce jeudi est grotesque. Je tiens à dire que je n’ai absolument pas participé à tout ce qui s’est dit depuis un mois. Je me suis mis en retrait comme je l’avais dit. Je trouve honteux tous ces communiqués qui sont sortis et que je découvre dans la presse comme tout un chacun », a-t-il pesté avant d’indiquer : « J’ai découvert le communiqué et cet ultimatum dans la presse. J’ai trouvé cela d’une connerie absolue. Si quelqu’un vous dit qu’il refuse de vendre sa maison, on ne va pas lui faire une offre et lui envoyer un ultimatum. C’est totalement stupide. Un ultimatum, cela fonctionne uniquement quand quelqu’un est vendeur. ». Enfin, Mourad Boudjellal ne se faisait plus entendre dans les médias parce qu’il avait été contraint de garder le silence au profit de Wingate. Mais il se rend compte que cette banque ne connaît rien au sport et qu'elle est complètement passée à côté de la plaque, elle « est en train de tout foutre en l’air ». Et l’ancien Toulonnais de prévenir : « Si Monsieur Ajroudi a décidé de travailler avec ces gens-là et continue, cela sera sans moi. »





Par JOËL
Publié le 14 août 2020 à 19:10 | mis à jour le 14 août 2020 à 19:10

Facebook
Twitter
email
Whatsapp
Joueurs et Clubs