Rachat de l’OM : Mourad Boudjellal insiste et persiste !

Mourad Boudjellal toujours intéressé par le rachat de l’OM Publié par Gary SLM. le 16 août 2020 à 14:44

Le divorce est désormais consommé entre Mourad Boudjellal et Mohamed Ajroudi, candidat au rachat de l’OM. Mais l’ancien président du RC Toulon a assuré qu’il était toujours attiré par le rachat de l’Olympique de Marseille.

Rachat de l’OM : Mourad Boudjellal bannit du clan Ajroudi

La lune de miel aura tourné court entre Mourad Boudjellal et le clan Mohamed Ajroudi. S’il a été impliqué au début du projet de rachat de l’OM par Ajroudi, Boudjellal n’est plus partie prenante de celui-ci. En cause, son hypermédiatisation de l'affaire qui a braqué le clan McCourt. La banque d'affaires Wingate est aujourd'hui aux commandes sur ce dossier et le patron de celle-ci à confirmé l'éviction de l'ancien patron de Rugby club toulonnais de l'affaire. Mais pour Mourad Boudjellal, c’est plutôt la banque qui manque de savoir-faire en matière de communication avec son ultimatum de 10 jours adressé à Frank McCourt.

Après avoir dénoncé cet ultimatum, il a dit qu’il se retirerait du projet de rachat de l’OM si Mohamed Ajroudi maintenait sa collaboration avec la banque Wingate. Une sommation qui n’a visiblement pas eu l’effet escompté, car seulement quelques heures après, Stéphane Cohen, co-fondateur de Wingate, s’en prenait à l’ancien Toulonnais pour « son incompétence en matière de process d’acquisition » et « sa recherche de reconnaissance médiatique pour servir ses propres intérêts ». La rupture entre Mourad Boudjellal et le clan Ajroudi venait ainsi d’être officialisée.

Le Toulonnais toujours déterminé à racheter l’Olympique de Marseille

Mourad Boudjellal n’est donc plus membre du clan Ajroudi, mais reste intéressé par le rachat de l’OM. Dans une interview accordée à Var-Matin, il a expliqué qu’il n’avait « pas du tout » renoncé au projet de rachat de l’OM, mais que son « ambition olympienne ne pourra juste pas se faire avec ces gens-là ». Des gens parmi qui il ne faut toutefois pas compter l’ingénieur franco-tunisien à qui il semble garder son affection. Boudjellal a pris le soin de préciser qu’il « ne parle pas de Monsieur Ajroudi ». Il se retire donc du clan parce qu’il ne veut pas « travailler avec des menteurs ». Sa rupture avec le clan ne veut pas dire qu’il n’est plus intéressé par le projet de rachat de l’Olympique de Marseille.

Afficher les commentaires