OL : Indemnisation, Aulas justifie sa requête contre la LFP

Jean-Michel Aulas, président de l'OL Publié le 04 septembre 2020 à 14:04

Jean-Michel Aulas, président de l’OL, a expliqué sa requête à l’encontre de la LFP concernant l’indemnisation de 117 M€ réclamés à l’instance pour l’arrêt prématuré de la saison 2019-2020.

Aulas « attaque la LFP, plutôt que l'État », sur conseil de ses avocats

Jean-Michel Aulas ne démord pas ! Il veut que l’OL soit dédommagé pour avoir été privé d’une fin de saison qui lui aurait permis de finir sur le podium, synonyme de qualification pour la Ligue des Champions. Pour la réparation du préjudice subi, le président du club rhodanien exige le versement de 117 M€ par la Ligue de Football Professionnel (LFP). Le patron de l’Olympique Lyonnais explique pourquoi sa demande est adressée à la Ligue et non à l’État. Selon le dirigeant, c’est la « procédure » recommandée par les avocats de l’OL. « Nos avocats ont pensé qu'il était bien, plutôt que d'attaquer l'État directement pour la décision d'arrêter le championnat, que ce soit la Ligue qui nous dise de l'attaquer », a-t-il expliqué, dans L’Équipe. Poursuivant son explication, Jean-Michel Aulas précise qu’il « n’aurait pas fait ça [attaquer la LFP, ndlr] », mais il a écouté les conseillers juridiques du club. « Ce sont plutôt les avocats qui ont dit que c'était mieux de passer par la Ligue pour qu'elle nous dise qu'elle n'était pas responsable, mais que c'était l'État », a-t-il justifié.

L'OL espérait finir plus haut que la 7e place

Il faut noter que l'OL a fini à la 7e place de la Ligue 1 suite à l'arrêt de la saison dernière après 28 journées de championnat, sur une décision précipitée du gouvernement Édouard Philippe en raison de la pandémie de coronavirus. La LFP s'était alignée sur la décision gouvernementale et avait établi un classement final, en Ligue 1 et en Ligue 2, sur la base de points pris par matchs joués. Lyon espérait pourtant remonter la pente en Ligue 1 afin de finir à l'une des places qualificatives à l'Europe. Jean-Michel Aulas avait demandé à cor et à cri la poursuite de la saison car il y avait encore 30 points en jeu et 10 journées avant de boucler la Ligue 1 Conforama 2019-2020.





Par ALEXIS