OM : Affaire Mandanda, Villas-Boas en colère contre la FFF

André Villas-Boas mécontent de la FFF pour le dossier Mandanda Publié le 11 septembre 2020 à 16:50

Testé positif au coronavirus une seconde fois, Steve Mandanda, gardien de l'OM, a été renvoyé du rassemblement estival de l’équipe de France. André Villas-Boas dénonce une décision hâtive prise à la suite d’un test à prendre avec des réserves.

Steve Mandanda renvoyé de Clairefontaine

Mi-août, Steve Mandanda avait été testé positif au coronavirus par le staff médical de l’OM. Après sa mise en quatorzaine, le gardien de l’Olympique de Marseille avait conservé des résidus du virus dans son organisme, sans toutefois être contagieux. Mais au rassemblement de l’équipe de France à Clairefontaine, le portier marseillais a été déclaré positif une seconde fois, puis renvoyé des lieux. Mais la Fédération Française de Football et le staff médical de l’équipe de France ne sont pas totalement innocents dans l’affaire, pour ne pas avoir transmis à temps le dossier du portier olympien à l’UEFA. L’instance européenne ignorait donc les antécédents de Steve Mandanda et il a été soumis à un test PCR qui a conclu à la présence du virus dans son organisme. Or, une personne déclarée positive une première fois peut porter longtemps des résidus du virus sans toutefois être contagieuse pour les autres. Mais jugeant le portier marseillais contagieux pour ses coéquipiers, la FFF l’a renvoyé du rassemblement. De quoi agacer André Villas-Boas.

Villas-Boas pointe « une grosse faute » de la FFF et du staff médical

Après Jacques-Henri Eyraud, c’est au tour d’André Villas-Boas de dénoncer le traitement qui a été fait à Steve Mandanda. Présent en conférence de presse ce vendredi, le technicien portugais s’est dit « plus agacé » que le dernier rempart de 35 ans, avant d’estimer que le renvoi de ce dernier n’était « pas normal ». André Villas-Boas n’a « rien contre la Fédération française de football (FFF) et Franck Le Gall (chef du service médical de la FFF) ». Mais l’entraîneur olympien ne trouve pas normal « de faire une erreur comme ça et de penser que ça va passer ». Pour André Villas-Boas, « avec tous les règlements mis en place avec le Covid », la FFF et le staff médical de l’équipe de France n’auraient pas dû se tromper à ce point. Et l’ancien patron du banc de Chelsea de conclure à « une grosse faute » de la Fédération et des médecins de la sélection.





Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp